Rapprochement Braem-Bailly à Orchies (Voix du Nord)

Rapprochement Braem-Bailly à Orchies: le Parti de gauche appelle à une liste Front de gauche au premier tour des municipales

Publié le 04/11/2013

Le rapprochement annoncé entre Dominique Bailly et son opposant UMP Christophe Braem n’en finit pas de faire grincer des dents… Après le parti communiste, qui par la voix de Nadine Savary appelait la semaine dernière le sénateur-maire à choisir entre le PC et son ancien opposant, le Parti de gauche (PG) a pris la plume à son tour pour faire part de son étonnement et de sa désapprobation.

Le Cercle d’Orchies du PG estime que « le soldat Braem est sauvé au profit du général Bailly »  Photo archives C. LefebvreVDNPQR

« Une alliance contre nature et de circonstance avec un ancien cadre de l’UMP. » Voilà comment le PG orchésien qualifie le rapprochement qui s’est fait jour entre Dominique Bailly et Christophe Braem en le plaçant délibérément sur le registre des petits arrangements entre amis. Portant un regard sévère sur les « stratégies locales » ici à l’œuvre, le PG se fait cinglant et fustige « le jeu de bonneteau des partis » et « la confusion des genres et des valeurs » qui ne manqueront pas d’après lui de déboussoler l’électeur. Lui se dit loin de tout ça, et promeut « les idées et une autre manière de faire de la politique », comme le martelait hier en aparté Mustapha Ben Mechedal, représentant du Cercle d’Orchies du Parti de gauche, et coauteur du communiqué.

« Désolation politique »

En attendant de voir s’il parviendra à tirer les marrons du feu, le PG rappelle en tout cas noir sur blanc sa volonté d’« être présent dans la campagne d’une manière ou d’une autre (…) sans rien demander ». Il nie à ce propos toute négociation en cours avec les socialistes (contrairement à ce que prétendent ces derniers, ndlr) et prédit « une déchirure entre le PS et le PC qui depuis 1965 cogèrent la ville ». Partant du principe qu’il « ne peut rester inactif face à cette nouvelle désolation politique », le Parti de gauche appelle dès lors le PC à se joindre à lui afin de proposer aux Orchésiens « une alternative à gauche ». En clair, rompre avec le principe d’une union avec les socialistes historiquement gravée dans le marbre en présentant une liste autonome Front de gauche (PG+PC) au premier tour des municipales… Reste au Cercle à attendre les conclusions de la réunion des communistes (prévue le 12 novembre) afin de savoir si son appel du pied sera suivi d’effet. Quitte à se retirer du jeu si le PC rentre dans le rang.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s