A Caudry, le Front de gauche ne fait pas front commun avec les socialistes… et présente sa liste

A Caudry, le Front de gauche ne fait pas front commun avec les socialistes… et présente sa liste

Publié le 10/02/2014

Par Hélène Harbonnier

Ils n’ont pas réussi à trouver un terrain d’entente. Pour la première fois depuis longtemps, socialistes et communistes ne présenteront pas de liste commune aux municipales à Caudry. Pour autant, le PC ne part pas seul, assure la tête de liste Brigitte Lefebvre, puisque accompagné de militants du Parti de Gauche et de sympathisants ; et les premiers tracts seront estampillés « Front de gauche », autre première ici.

De gauche à droite : Gérard Bezin, conseiller municipal dans l’opposition (gauche plurielle) ; Brigitte Lefebvre, et Marina Chauvac.
LOCVDN

 

Une liste d’ores et déjà bouclée – c’était l’objet de la réunion de samedi au centre socioculturel que de l’annoncer. En présence d’une partie de ses membres, « issus ou non du monde associatif et syndical, avec des ouvriers, des employés, des enseignants, des retraités, des professions libérales », énonce Brigitte Lefebvre, assise à côté de Gérard Bezin, élu communiste au conseil municipal dans l’opposition de la gauche plurielle. « Des personnes ancrées dans les réalités de l’époque, y compris les dures réalités de l’emploi, complète Marina Chauvac, secrétaire du Parti de gauche de Cambrai. Et de tous âges. Des gens représentatifs de la société. » Le nom de la liste a sans doute été choisi dans le même ordre d’idées : « L’humain d’abord ».

De même, Brigitte Lefebvre et ses colistiers entendent « se faire le(s) porte-parole des citoyens (…) qui n’arrivent plus à se faire entendre, ou ne sont plus entendus des hommes politiques » avec un projet « résolument à gauche ». Une orientation sensible dans les premières propositions formulées. Créer un « centre municipal d’hygiène et de santé, qui serait accessible à tous ». Faciliter l’accès, aussi, « à un logement pour tous, décent » en en créant qui soient « plus accessibles au budget des Caudrésiens » : « Beaucoup de logements privatifs sont inoccupés car les loyers sont beaucoup trop élevés. Et il faudrait développer des partenariats avec des bailleurs sociaux, pour réhabiliter des logements insalubres. »

Autre ambition, « redynamiser le centre-ville » : « Il faut absolument aider les commerçants à venir s’y implanter. Là aussi, les loyers sont énormes : 1 000 à 1 500 € en moyenne. » « L’humain d’abord » veut également « une ville qui facilite les déplacements » en revoyant la circulation pîétonne en centre-ville, et en luttant contre le stationnement « anarchique ». Côté transports, elle souhaite « sauvegarder l’accueil au guichet de la gare de Caudry et améliorer le trafic en direction de Paris et de Lille », ou « étudier au sein de l’intercommunalité les conditions de la gratuité des transports en commun, comme cela se fait dans une quinzaine de communautés en France ».

D’autres pistes ? Baisser les tarifs de l’abonnement en ce qui concerne l’eau, qui ont « explosé depuis le passage au privé », pour ensuite, pourquoi pas, en arriver à la gratuité des « premiers mètres cube » : « Ça ne pourra pas se faire d’un seul coup », nuancent les candidats. « Développer un vrai pôle jeunesse » en mettant encore plus de moyens dans des structures comme Avenir jeunes ; il faudrait réserver à cette jeunesse « des logements dédiés », en lien notamment avec l’Université régionale des métiers de l’artisanat, et en proposer aux « jeunes travailleurs » à des loyers « abordables »…

« Ce n’est pas exhaustif », sourit Brigitte Lefebvre. À 59 ans, née à Bertry, elle habite Caudry depuis 1973. Elle travaille à Pôle emploi depuis 1990 après avoir été secrétaire chez Carpentier Preux. Adhérente au parti communiste depuis 1979, et à la CGT depuis 1978 (elle en est la secrétaire régionale), elle a toujours exercé des fonctions syndicales dans le cadre professionnel. Du point de vue politique, elle était en course aux aux élections cantonales de 2008 et législatives de 2012, obtenant entre 6 et 7 % des suffrages. Des résultats sur lesquels Christian Dervaux, tête de liste PS, s’est appuyé pour refuser au PC le deuxième rang qu’il revendiquait sur une possible liste d’union. Les deux parti(e)s ont campé sur leurs positions… À ce jour, pas moins de cinq listes sont en lice à Caudry. Une première là aussi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s