Communiqué suite à l’election du nouveau Bureau exécutif de la CAD

Communiqué de presse, du 20/04/2014

pgdouai

Le Parti de Gauche dénonce l’élection du nouveau Bureau exécutif de la CAD (Communauté d’Agglomération du Douaisis). D’abord parce que celui-ci s’est bâti sur une seule et unique logique : celui de la représentativité des groupes politiques, ne tenant donc absolument pas compte du poids démographique des villes. Ainsi, nous regrettons que la ville centre ne soit représentée que par un seul Vice Président. Bien que Douai n’ait pas vocation à asseoir son hégémonie, elle doit être considérée comme le moteur de l’action communautaire et non comme son supplément.

D’autre part nous nous désolidarisons de la décision du groupe PC-FDG (au sein duquel ne figure d’ailleurs aucun membre du PG!) d’avoir non seulement accepté de participer au Bureau exécutif (avec 2 Vice Président), mais surtout d’avoir appelé à voter Christian Poiret (UMP) comme président de la CAD au nom du « consensus ». Il ne sert à rien de dénoncer les manœuvres politiciennes des socialistes et de la droite d’un côté -celui de la CCO (Communauté Cœur d’Ostrevent)- si c’est pour de l’autre -celui de la CAD- les rejoindre.

De façon plus générale, c’est cette logique du grand écart, où tous les postes sont déjà pourvus par avance, que nous refusons. Les élus sont en effet apparus comme une vraie petite famille, l’un passant le sel, l’autre le poivre. Pour preuve, la candidature de Frédéric Chérau comme premier Vice Président a fait l’objet d’un tollé général car elle n’était pas prévue et donc pas permise.

Pour nous la gestion d’un territoire est d’abord politique. Or l’essor des intercommunalités marque « le développement d’espaces politiques fermés où prévalent l’entre-soi, le petit nombre et le huis clos, plutôt que l’assemblée, l’hétérogénéité, la publicité, le débat. »*

Nous ne pouvons comprendre l’abstention des citoyens aux élections municipales si nous ne tenons pas compte de cette logique qui contribue à l’effacement des frontières politiques au profit d’une gestion le plus souvent technique, sans relief, et sans grande orientation.

Enfin et surtout, le Parti de Gauche dénonce l’élection de 15 hommes sur 15 postes de Vice Présidents! Là encore quel exemple nous offre la CAD? Le féminisme n’est pas une posture mais une action politique de tous les jours, et son premier acte doit être le partage des responsabilités entre les sexes.

François Guiffard, pour le comité du Douaisis du Parti de Gauche

* propos de David Guéranger que nous avions fait venir à Guesnain pour nous parler de l’intercommunalité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s