A propos des pannes des garages à vélos de Transpole

Communiqué de presse du Parti de Gauche Lille Métropole sur les pannes des garages à vélos de Transpole

Nous apprenons, par voie de presse, les pannes à répétition touchant les garages à vélos gérés par Transpole et utilisant la carte Pass pass. Cela constitue une nouvelle illustration de la « fuite en avant » technophile que constitue la carte Pass Pass.

La carte Pass Pass est un dispositif aussi coûteux que complexe. Elle risque de devenir une véritable rente de situation pour le fabricant et l’exploitant, qui prétexteront ses multiples difficultés d’exploitation pour réclamer indemnisations et rémunérations. De tout cela, se dégage un immense sentiment de gâchis : dispositif défectueux, gaspillage des dépenses et de matières premières non renouvelables.

Au-delà, c’est bien le conte de fée des « smarts cities » et autres « smart grids » qui s’écroule.

Promis et promu par les industriels des réseaux et les tenants du développement durable dans sa version « capitalisme vert et cognitif », le monde merveilleux de ces « villes connectées qui utilisent les technologies des télécommunications et des systèmes d’information pour améliorer la vie des habitants » révèle sa fragilité intrinsèque et l’extrême dépendance des citoyens au système technologique.

Dans cette perspective, nous nous inquiétons de la course à l’échalote à laquelle participent LMCU et la Région Nord-Pas-de-Calais, engagées dans la compétition des territoires pour être le plus connecté et donc le plus attractif que le voisin :
« La métropole Lilloise ne cache pas son ambition de conduire la troisième révolution industrielle avec l’Internet et le développement des énergies renouvelables. Lille est notamment associée très en amont des projets d’expérimentation de Smart grid et Smart water est au cœur de la transformation de la région Nord-Pas-de Calais pour les années à venir. »

source : http://connected-objects.fr/2014/07/smart-cities/

Aux dirigeants de Transpole, nous conseillons de faire l’acquisition d’un équipement aussi simple que robuste : un bon cadenas,…

Aux élus communautaires et régionaux, reprenant les écrits d’Alain Gras * nous disons « les techniques ne sont pas neutres : elles façonnent la société », il faut oser « briser la porte de la prison imaginaire dans laquelle nous nous sommes enfermés », il est encore temps de ne pas s’engager dans cette voie sans issue que constitue la fuite en avant technologique …

* Fragilité de la puissance : Se libérer de l’emprise technologique Broché – 21 mai 2003 de Alain Gras

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s