Prenons la route vers les Jours Heureux !

 DSC00269

Adrien Quatennens – Vendredi 24 Octobre 2014

Les plaisanteries les plus courtes sont les meilleures

 

Aux quatre coins du vieux continent, on nous chante le même refrain : la seule politique qu’il serait possible de mener est précisément celle qui nous a amenés à la crise écologique et sociale. Il n’y aurait pas d’alternative. Et s’il y en avait une, la commission européenne (pleine de commissaires dont les activités professionnelles ou politiques passées nous interrogent sur leur feuille de route, flanquée d’un Moscovici surveillé de près mais très content d’être là) a prévu le verrou des traités actuels pour y faire barrage.

Au niveau national, ce n’est pas mieux, puisque la monarchie présidentielle de la 5ème République piétine toute souveraineté populaire et applique les politiques libérales avec un autoritarisme assumé.

Chaque jour qui passe, ceux qui nous gouvernent font la démonstration parfaite qu’être Socialiste, ne veut pas dire avoir sa carte au Parti Socialiste ! Car eux l’ont mais ne le sont pas.

Ils appliquent les mêmes recettes que la droite. Cette pauvre droite qui ne trouve pas vraiment sa place dans l’opposition car, il faut bien le dire, elle n’a pas vraiment matière à s’opposer : Valls et le banquier Macron se chargent de mettre en application sa politique !

Sarkozy, même si son retour en homme providentiel est visiblement un échec, continue sa tournée à la rencontre de ses fans et, pour ne pas répéter les mêmes déclarations d’amour tragiquement banales à la finance et au business que Manuel Valls, il se différencie en faisant de longues envolées lyriques sur le fléau de l’immigration, dont on sait bien qu’il est notre grand problème et que sans lui, nous n’aurions plus, n’est-ce pas ?! C’est vrai quoi, parlons franchement : s’il n’y avait pas tous ces arabes, ces noirs, ces roms, ces jaunes, ces gris, tout irait bien, Madame la Marquise, c’est bien connu ! C’est à vomir !

Et Madame Le Pen, de son côté, de profiter des brèches laissées par ces guignols pour avancer. Y’a qu’à se baisser pour ramasser les miettes ! Pen-Art ! Elle aurait tort de se gêner !

Cette pièce de théâtre, cette comédie, cette plaisanterie n’a que trop durée. Et elle est d’autant moins drôle que pendant que les acteurs s’amusent, les spectateurs souffrent d’un chômage qui pète les plafonds, d’un pouvoir d’achat réduit à peau de chagrin, de difficultés à se loger et à se nourrir convenablement.

Il est grand temps, mes chers amis, de dégager les incapables qui nous gouvernent. Ce n’est pas un plaisir que de le dire avec tant de violence dans les mots. Mais cette oligarchie au pouvoir, qu’elle soit de droite ou prétendument d’ailleurs, mène une politique qui, de toutes les façons, ne peut qu’échouer. Ces gens-là ne sont capables de rien d’autre que de faire pâtir les pauvres gens. Ils sont aveuglés par les dorures des couloirs dans lesquels ils errent. Incapables de se saisir avec vigueur des problèmes de notre temps et des grands troubles qui arrivent, à commencer par le changement climatique face auquel une loi sur la transition énergétique qui intronise le capitalisme vert ne fera rien. Ils préfèrent gaspiller leur énergie à diviser les gens, à rendre la multitude inconsciente de son intérêt général, à alimenter l’engueulade généralisée et la suspicion permanente. Déjà nous allons au devant de graves déconvenues. Mais avec ces tristes personnages au pouvoir, nous accélérons en direction des abîmes.

La révision avant de prendre la route

Il est grand temps, donc, que les spectateurs fassent irruption sur la scène pour en dégager les mauvais acteurs, et se mettent à écrire un autre scénario. Celui d’une pièce que nous n’avons que trop attendue.

C’est à cette irruption du Peuple sur la scène que nous travaillons au Parti de Gauche. Et oui, la tâche est rude ! Il s’agit d’inventer et de construire des outils pour le faire. Nous ne prétendons pas avoir LA METHODE. Mais au moins, nous essayons. C’est la raison pour laquelle nous soutenons avec ardeur le Mouvement pour la 6ème République (www.m6r.fr).

C’est aussi la raison pour laquelle, alors qu’arrive la mi-mandat de François Hollande,  nous lançons notre campagne nationale sur le Droit de Révoquer les élu-e-s. Et nous irons poser la question à tous les citoyens qui voudront bien y répondre, le weekend du 8, 9, 10 et 11 Novembre avec une Votation Citoyenne dont nous prenons l’initiative : Etes-vous pour ou contre le droit de révoquer les élu-e-s ?

Pour rappel, ce droit de révoquer les élu-e-s qui trahissaient leurs mandats et leurs électeurs, inventé pendant la Révolution française, existe aujourd’hui dans d’autres pays. Face aux promesses électorales bafouées, il est temps de l’appliquer en France ! Il s’agirait de dire que si, à partir de la mi-mandat d’un élu, un pourcentage significatif des inscrits le demande (entre 5 et 10%, par exemple), les citoyen-ne-s ont le droit de provoquer un référendum révocatoire à l’encontre de toute personne disposant d’un mandat électif, du Président de la République au conseiller municipal. Si, lors de ce référendum révocatoire, une majorité de personnes est favorable à la révocation et que ce nombre de personnes représente plus d’électeurs que ceux qui ont voté pour l’élu-e concerné-e, alors l’élu-e est révoqué-e. Si l’élu-e est révoqué-e, on procède à une nouvelle élection.

Il s’agit avant tout de réaffirmer que ce sont les citoyens qui entendent et doivent avoir le dernier mot. Cette menace de la révocation sur les prétendants à une élection oblige à un certain sérieux sur le fond comme sur la forme. C’est une condition pour une 6ème République exemplaire. Que faisons-nous avec cette campagne pour le droit de révoquer les élu-e-s ? Nous nous préparons à prendre la route vers les jours heureux, et comme à chaque fois avant de prendre la route, il faut réviser le véhicule et enlever la crasse pour pouvoir avancer dans de bonnes conditions. Pour tenir une urne près de chez vous, commandez la par ici :

http://www.lepartidegauche.fr/militer/noscampagnes/votation-citoyenne-sur-le-droit-revoquer-30433/

Une fois sortie du garage, rien de tel qu’un tour de chauffe pour commencer. C’est pourquoi nous irons dans la rue à la mi-mandat de François Hollande, le Samedi 15 Novembre 2014 lors d’une Grande Marche Nationale rassemblant tous les progressistes (syndicats, associations, partis politiques de Gauche) en désaccord avec la politique menée par le gouvernement.

Et comme, au Parti de Gauche, nous ne faisons pas le travail à moitié, c’est en même temps que nous lançons notre campagne sur les 15 Mesures d’Urgences Sociales et Ecologiques. En effet, notre projet politique ne se résume pas, fort heureusement, à l’éviction de l’oligarchie en place. Il s’agit, oui, de la virer (campagne pour la révocation des élu-e-s), mais aussi de monter sur la scène (campagne pour la 6ème République et son Assemblée Constituante) pour réécrire le scénario.

Cette réécriture du scénario, au Parti de Gauche, nous l’appelons l’Ecosocialisme. Nous démontrons le lien entre la crise sociale et la crise environnementale et y apportons des réponses communes. Si certaines de nos propositions politiques sont des actions à longs termes dont les résultats ne pourront pas se faire sentir immédiatement, nous devons absolument répondre à l’urgence sociale que connaissent nos concitoyens ainsi qu’à l’urgence environnementale. C’est pourquoi nous présentons 15 mesures qui nous semblent prioritaires sans pour autant représenter un programme exhaustif. Vous trouverez ces 15 mesures ici :

http://www.gabrielamard.fr/pdf/15mesures.pdf

En avant !

Bref, vous l’aurez compris, au Parti de Gauche, nous refusons de mourir avec le pouvoir en place. Nous refusons de baisser les yeux et de regarder nos pieds quand on nous répète le catéchisme néolibéral auquel nous ne croyons pas parce que nous voyons bien que ça ne marche nulle part. Nous croyons profondément que ce pays a les ressources disponibles pour se redresser et se mettre en avant de toute sa grandeur dans la nécessaire transformation du Monde.

Encore faut-il, pour cela, ne pas céder : Ni à ceux qui nous proposent la consommation pour seul horizon avec son pendant, le productivisme insensé à toujours moins cher quitte à en faire souffrir les gens et à saccager la planète. Ni à ceux qui préfèrent pointer sans cesse du doigt nos différences, quitte à en inventer, pour en rajouter dans le chacun pour soi et le tous différents de couleurs, de cultures et de religions alors que nous sommes d’abord et avant tout des êtres humains semblables et profondément liés par un intérêt général, à savoir le seul écosystème qui permette la vie humaine. Il faudra bien se rassembler pour le sauver et ainsi assurer la pérennité de notre espèce !

On ne réussit pas et on ne réussira rien à chacun pour soi ! Ceux qui vous le font miroiter nient la réalité. Le problème n’est pas nos différences car, quand ça va bien, que le chômage est faible, que l’activité est bonne, que chacun dispose de quoi vivre convenablement, alors là étrangement, on s’entend très bien avec le voisin, même s’il n’a pas la même couleur de peau, et cela ne nous vient pas à l’idée de lui demander de compter depuis combien de générations il habite ici ! La République Française, ce n’est pas une couleur de peau ou une religion. La République Française, c’est Liberté-Egalité-Fraternité et c’est tout !

Je suis intimement persuadé que si la multitude composite prend conscience de son intérêt général et se l’approprie politiquement, alors les plus belles choses peuvent pousser, même d’une Terre qui à cette heure n’est pas respectée. Nous en sommes capables. Nous débordons d’intelligence et il n’y a aucun ordre établi qui puisse résister à l’avancée d’une masse populaire consciente et éclairée. Encore faut-il créer les moyens de l’avancée, de la conscience et de l’éclairage. Nous y travaillons. Et si parfois, c’est vrai, cela est difficile, nous trouvons toujours le courage nécessaire pour garder le drapeau bien en mains et avancer en éclaireurs. Nous savons que notre heure viendra, et elle viendra car

« Rien n’est plus puissant qu’une idée dont l’heure est venue »

Victor Hugo

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s