ENSEMBLE POUR LA PRESERVATION DES TRAINS D’EQUILIBRE DU TERRITOIRE

Voeu d’urgence du groupe la Gauche Sociale et Ecologiste présidé par Laurent Matejko, conseiller régional PG, adopté à l’unanimité le 19 juin 2015 :

ENSEMBLE, POUR LA PRESERVATION DES T.E.T AU SERVICE DES USAGERS 

Le rapport de la « commission Duron », présenté le 26 mai 2015, remet en cause l’intérêt des T.E.T (Train d’Equilibre du Territoire). En s’appuyant sur ce rapport, le gouvernement Valls a déjà annoncé qu’il ferait des propositions le 3 juillet 2015.

Dans notre région Nord Pas de Calais et demain Nord Pas de Calais Picardie, il s’agit de réduire l’offre, voire de la faire disparaitre sur les lignes Boulogne – Paris, Maubeuge – Paris, Cambrai – Paris.

Ces trains « intercités » ou « corails » correspondent à un réel besoin de nombreux usagers de notre future région, qui sans cette offre de service  verraient se rallonger leur temps de trajet pour se rendre entre autre sur leur lieu de travail.
On peut s’interroger sur le lien entre le rapport Duron et la loi Macron qui met en valeur le développement des déplacements par autocar et par là-même l’ouverture à la concurrence du transport collectif.
Les T.E.T sont de la compétence de l’Etat. Avec les propositions du rapport, les risques sont :
de voir une nouvelle fois transferer une responsabilité aux collectivités territoriales  sans réelle compensation financière.
de créer des disparités territoriales, à l’échelle nationale, comme à l’échelle régionale.

Par ailleurs, il importe de souligner aujourd’hui l’absence globale d’investissement dans cette offre de service. La SNCF réduit le personnel  qualifié sur ces lignes, ne renouvele pas le matériel. Elle a augmenté de façon exponentielle la tarification (+40% en 12 ans) tout en laissant se dégrader les infrastructures.
Aussi, réuni en assemblée plénière les 17, 18 et 19 juin 2015, le conseil régional Nord-Pas de Calais  réaffirme sa défense pour un service public ferroviaire de qualité et réclame: 

Un Etat qui assure son rôle de garant du bien national, en maintenant les lignes et arrêts de gare remis en cause dans le rapport Duron ;

Un réelle et plus grande accessibilité au T.E.T partout et pour tous (liaisons, dessertes et correspondances appropriés) ;

Une tarification sociale accessible à tous les citoyens ;

Le maintien de la qualité de service en termes de confort, de régularité, de sécurité et de sureté  qui passe notamment par le renouvellement du matériel ferroviaire, indispensable à l’amélioration de ce mode de transport.

http://www.lgse-npdc.fr/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s