Archives pour la catégorie PG Cambrésis

Menaces sur la forêt de Mormal ( 59)

pg

Communiqué Parti de Gauche Nord-secteur entreprises et luttes sociales

Forêt de Mormal (Nord) : Menaces sur le patrimoine naturel du département !

Le Parti de Gauche Nord tient à apporter tout son soutien à la lutte courageuse menée par l’association  Mormal forêt Agir. Il s’associe pleinement aux revendications de l’association : il faut dès à présent que l’ONF cesse les coupes intensives qui détruisent le couvert forestier et l’empêche de se renouveler. La forêt n’est pas une marchandise : nous dénonçons l’augmentation des coupes qui ne sont en rien liées à l’entretien de la forêt mais qui répondent à une commercialisation à outrance du bois. A court terme, la nouvelle politique d’exploitation de la forêt fait peser une grave menace sur la biodiversité.

Les bulldozers sont déjà à l’œuvre : des sentiers de randonnées, de VTT et même l’arboretum de l’étang David sont menacés. Il est urgent de se mobiliser !

Arborétum291106_(11).JPG

Par ailleurs, le PG Nord s’inquiète fortement des visées de Noreade sur l’exploitation de la nappe phréatique. L’eau est un bien commun. Son exploitation ne doit pas faire l’objet d’un commerce et mettre en péril l’écosystème local.

Il faut stopper la surexploitation de la forêt et encourager les activités durables qui lui permettront d’être un pôle naturel attractif. Soutenons tous l’association Mormal Forêt Agir afin que le poumon vert historique du département puisse continuer à faire le bonheur de tous les nordistes!

Pour le PG Nord,
Julien Poix, responsable du secteur entreprises et luttes sociales

Jocelyne Dubois et Ugo Bernalicis, co-secrétaires du PG Nord

carte forêt

La forêt de Mormal est située au sud-est du département du Nord entre le Quesnoy et Maubeuge. C’est l’une des forêts les plus grandes et anciennes de la région.

Publicités

Loi travail : refusons une vie pourrie!

LOI EL KHOMRI : REFUSONS UNE VIE POURRIE !

Ce Jeudi 31 mars nous sommes de nouveau appeler à faire grève et à manifester partout en France contre le projet de Loi « Travail ». Loin de proposer une solution au chômage des jeunes, cette loi entend favoriser la « souplesse » du marché du travail en sabrant dans les droits sociaux garantis par le code du travail.

Avec la loi El Khomri, bienvenu dans un monde où la durée légale du travail est dérégulée avec des journées de 12h et des semaines de 46 h, un monde où les salaires sont réduits même sans raison économique, bienvenue dans un monde où l’on encourage l’embauche en facilitant les licenciements !

Cette loi c’est avant tout un cadeau en or pour le MEDEF et les multinationales. Une fois de plus, les ouvriers, techniciens, les PME et TPE sont laissés sur le carreau.

Depuis plusieurs semaines, le mouvement s’organise : 500 000 manifestants lors de la journée de grève précédente, des lycées et universités en grève et en blocage. Il nous faut maintenant monter en puissance : rendez-vous demain pour faire entendre votre voix ! Ne laissons pas ce gouvernement réactionnaire détruire le code du travail !

Le Parti de Gauche Nord sera présent dans les cortèges à Lille, Valenciennes, Douai, Dunkerque. Rejoignez la foule des insoumis face à l’injustice !

A Valenciennes : 10h00, Place d’armes

A Douai : 10h00, Places d’armes

A Dunkerque : 15h00, Place Jean Bart

A Lille : 14h30, Porte de Paris

 IMG_20160324_143637.jpg

Réuni à Lille les 26, 27 et 28 mars pour son conseil national et sa convention programmatique, le Parti de Gauche a adopté à l’unanimité la déclaration suivante :

La loi El Khomri est l’une des plus anti-sociales de la 5ème République. Elle vise à déconstruire et casser le fondement du code du travail. Les reculs partiels du gouvernement suite aux premières mobilisations n’y changent rien. C’est la philosophie de la loi qui est mauvaise : en imposant l’inversion de la hiérarchie des normes, l’accord d’entreprise devient supérieur à la loi afin de baisser les salaires, flexibiliser le travail, contourner au maximum les droits des salariés et les droits syndicaux.

Cette loi va pourrir les vies professionnelles comme privées sans aucune conséquence positive pour l’emploi. Elle s’inscrit dans un contexte où le capitalisme financier transnational, par l’ubérisation de la société, veut imposer une dérégulation totale du marché du travail.

La jeunesse l’a bien compris. Les salariés également. Et plus globalement une écrasante majorité de la population française qui refuse ce projet.

Le Parti de Gauche met toute sa détermination et son énergie au service de l’amplification de la mobilisation pour exiger son retrait. Nous pouvons faire reculer pour la première fois le gouvernement Valls. Cette victoire redonnerait confiance au peuple dans sa capacité de reprendre en main son destin.
C’est pourquoi le Parti de Gauche appelle à se mobiliser largement pour la prochaine grande journée du 31 mars et autant de semaines qu’il le faudra aux côtés de la jeunesse, des organisations syndicales, des initiatives citoyennes.

Cette bataille centrale pour le PG n’est pas contradictoire avec le débouché politique que nous entendons construire pour 2017 en appuyant la proposition de candidature de Jean-Luc Mélenchon pour une France Insoumise. Au contraire, une victoire sociale renforcerait la crédibilité d’une véritable alternative à la politique que le peuple subit en France et en Europe.

loi el khomri

https://www.lepartidegauche.fr/communique/declaration-conseil-national-pg-26-mars-adoptee-l-unanimite-34530

Vallourec, Akers… menaces sur l’industrie et l’emploi dans le Nord

Le Samedi 5 mars près de 800 personnes ont répondu à l’appel des syndicats et ont manifesté dans les rues d’Aulnoye-Aymeries. La Parti de Gauche Nord et ses comités du Valenciennois-Avesnois et Cambrésis étaient présents pour soutenir le combat pour sa survie de toute une région.

Autrefois carrefour ferroviaire et pôle industriel dynamique la commune d’Aulnoye-Aymeries voit ses fleurons économiques menacés. Un plan de restructuration mondial du groupe Vallourec menace 180 emplois. L’hémorragie d’emplois continue dans le secteur sidérurgique et métallurgique: on se souvient de la fermeture de l’usine Sambre-et-Meuse, vendue aux enchères par les vautours. Aujourd’hui nombreux sont les camarades d’Aurélien Motte (ex-délégué CGT) qui n’ont toujours pas retrouvé de travail.
Déjà un nouveau combat débute : directement touchée par cette désorganisation du tissu industriel local une autre entreprise de métallurgie est menacée : Akers à Berlaimont. 100 emplois sont sur le point d’être supprimés. Verdict le 18 mars.
Le Parti de Gauche réitère le soutien affirmé avec force lors de la venue de Jean-Luc Mélenchon à Vallourec Saint-Saulve le jeudi 25 février. Il nous faut remettre le volontarisme au cœur de l’action politique : oui la France peut protéger ses ouvriers, ses industries, ses brevets.
Les salariés et les citoyens du bassin d’emploi d’Aulnoye ne baissent pas les bras et donnent rendez-vous au patronat et au gouvernement le 9 mars pour la grande grève générale. Soyons fiers d’être insoumis !

Julien Poix, secteur entreprises et luttes sociales PG Nord

IMG_20160305_112551

Les SAMBRE-ET-MEUSE sur le Tour de France

photo La Voix du Nord, C. Debachy
photo La Voix du Nord, C. Debachy

Ce mardi 7 juillet, à Malplaquet       ( Nord) les ouvriers de Sambre-et-Meuse en lutte depuis plusieurs mois pour défendre leurs emplois s’étaient donnés rendez-vous afin de faire entendre leur voix sur le Tour de France. Dans une ambiance militante et festive, ils ont pu expliquer aux spectateurs, aux organisateurs du Tour et aux médias le sens de leur combat. La lutte pour Sambre-et-Meuse concerne toute une région frappée de plein fouet par la désindustrialisation.

261 emplois sont menacés sans compter les sous-traitants
261 emplois sont menacés sans compter les sous-traitants

Au délà des 261 emplois menacés c’est la survie des sous-traitants qui est en jeu. Les dossiers déposés par d’éventuels repreneurs ont pour l’instant été rejetés. La vente aux enchères du site a été décidée. Cette solution n’est pas acceptable! L’entreprise Sambre-et-Meuse est l’un des fleurons de notre industrie, son savoir-faire est mondialement reconnu.  Aurélien Motte, délégué CGT et ses camarades ne lâcheront rien!

Le Parti de Gauche Nord réaffirme son soutien aux ouvriers et aux familles des Sambre-et-Meuse. Aurélien Motte avait d’ailleurs été reçu au congrès du PG à Villejuif le week end dernier afin de présenter le combat de ses camarades.

à Malplaquet (Nord), le Tour a été reçu par les Sambre-et-Meuse en lutte
à Malplaquet (Nord), le Tour a été reçu par les Sambre-et-Meuse en lutte

Communiqué du PG Cambrésis: « Non, le Front de Gauche ne soutient pas Laurent Coulon!

« Non, le Front de Gauche ne soutient pas Laurent Coulon!
Suite à l’article paru dans la Voix du Nord du 24 mars, le Parti de Gauche, membre du Front de Gauche, s’insurge contre l’affirmation mensongère du candidat socialiste, Laurent Coulon, selon laquelle il aurait le « soutien du Front de Gauche » pour la triangulaire du 2ème tour de l’élection départementale du Cateau.
Le Parti de Gauche met en garde contre l’usage abusif qui pourrait être fait du logo « Front de Gauche » par le candidat socialiste sur sa propagande électorale.
Le Parti de Gauche réaffirme sa position du 1er tour vis à vis du parti socialiste ainsi que son opposition résolue aux thèses xénophobes du FN. Il met en garde contre la droite qui banalise les mêmes thèses »