Archives du mot-clé cambrai

Communiqué du PG Cambrésis: « Non, le Front de Gauche ne soutient pas Laurent Coulon!

« Non, le Front de Gauche ne soutient pas Laurent Coulon!
Suite à l’article paru dans la Voix du Nord du 24 mars, le Parti de Gauche, membre du Front de Gauche, s’insurge contre l’affirmation mensongère du candidat socialiste, Laurent Coulon, selon laquelle il aurait le « soutien du Front de Gauche » pour la triangulaire du 2ème tour de l’élection départementale du Cateau.
Le Parti de Gauche met en garde contre l’usage abusif qui pourrait être fait du logo « Front de Gauche » par le candidat socialiste sur sa propagande électorale.
Le Parti de Gauche réaffirme sa position du 1er tour vis à vis du parti socialiste ainsi que son opposition résolue aux thèses xénophobes du FN. Il met en garde contre la droite qui banalise les mêmes thèses »

Publicités

« À gauche pour Cambrai », la liste emmenée par Jean-Louis Delhaye

« À gauche pour Cambrai », la liste emmenée par Jean-Louis Delhaye

Par la rédaction pour La Voix du Nord, Publié le 13/03/2014 S. Z.

Ni permanence, ni péniche pour Jean-Louis Delhaye. Le local de campagne du candidat Front de gauche, c’est sa salle à manger ou celle de l’un de ses colistiers.

« Nous n’avons pas les mêmes moyens financiers », répète le conseiller municipal d’opposition PC, sortant. Peu de moyens, mais un engagement et une volonté de faire. « Nous sommes des militants, nous croyons, nous voulons faire des choses pour notre ville », affirme Jean-Loup Arrestier.

Une liste « engagée », poursuit le candidat Front de gauche, instituteur retraité et militant associatif et sportif actif. « Nous ne faisons pas de tourisme politique. On n’est pas sans étiquette », assume celui dont la liste regroupe des militants communistes, du parti de gauche et du NPA. « Une gauche des solidarités, démocratique, porteuses de valeurs humanistes », affirme Jean-Louis Delhaye.

Étudiants, retraités, ouvriers, demandeurs d’emploi, beaucoup de militants et de responsables d’associations cambrésiennes composent la liste « A gauche pour Cambrai ». Les trente-neuf colistiers sont âgés de 19 à 87 ans. La plus jeune est Yasmina Azi, étudiante. Yvette Campion est la plus âgée, mais ne manque pas pour autant d’idées neuves. Militante communiste depuis plus de cinquante ans, cette retraitée cambrésienne conserve, selon la tête de liste, une « vraie volonté de changement », tout en étant « un exemple de tolérance ». La moyenne d’âge de la liste est de 55 ans. Jean-Louis Delhaye, 67 ans, ne cache pas sa fierté d’emmener cette équipe « différente, la plus représentative de ce qu’on pense de la vie ». Rappelons que quatre listes seront en lice à Cambrai au premier tour des élections municipales, le 23 mars.

La liste « À gauche pour Cambrai » est composée de : Jean-Louis Delhaye, Claudine Bultel, Benoît Maréchal, Yasmina Azi, Pierre Desfassiaux, Brigitte Arrestier, Patrick Heunet, Catherine Dessery, Philippe Potaux, Élodie Bietrix, Alex Lefebvre, Lydie Leroy, Joël Campion, Setta Richard, Xavier Dieux, Claudine de Pauw, Bruno Dessery, Christiane Muller, Pierrick Moy, Annie Laurent, Vincent Lelièvre, Florence Dupont, Michel Legrand, Viviane de Pauw, Jean-Marie Lamotte, Évelyne Jacquemin, Vincent Turkawski, Nathalie Christmann, Jean-Claude Laurent, Michèle Guille, Marcel Bricout, Stéphanie Husson, Daniel Joliens, Nathalie Bultel, Jacques de Pauw, Véronique Lebeau, Jacques Bleriot, Yvette Campion, Jean-Loup Arrestier.

Carnet de campagne « A Gauche pour Cambrai »

Carnet de campagne

Voix du Nord 14/02/2014

Une campagne pas chère

La liste «À gauche pour Cambrai», menée par le communiste Jean-Louis Delhaye, dénonce les méthodes de communication «indécentes» du candidat François-Xavier Villain, notamment «l’installation et l’inauguration coûteuses de locaux de campagne, la diffusion de luxueux documents». «L’argent public, nos impôts, sont bien mal utilisés par le maire sortant», estime encore la gauche de la gauche, qui se prévaut évidemment de son côté de mener une campagne «en cohérence avec les valeurs de l’humain». Cela se traduisant par des rencontres avec la population dans différents quartiers et lieux publics de la ville. Après Martin-Martine, Amérique et La Forêt, l’équipe de Jean-Louis Delhaye sera sur la grand-place ce vendredi après-midi à 16h et samedi au marché à 8h.

 

Jean-Louis Delhaye emmènera la liste «À gauche pour Cambrai»

Municipales: Jean-Louis Delhaye emmènera
la liste «À gauche pour Cambrai»

 

Par la rédaction pour La Voix du Nord
Publié le 31/01/2014
Par Stéphanie ZORN

Le travail d’union des co-secrétaires du comité du PG du Cambrésis, Jean-Loup Arrestier et Marina Chauvac et de leurs camarades porte ses fruits, en voici le résultat.

« À gauche pour Cambrai ». Tel est le nom de la liste étiquetée Parti communiste, Parti de gauche et sympathisants, emmenée par Jean-Louis Delhaye, à la conquête de la mairie de Cambrai. Un nom qui annonce la couleur « face aux listes de droite ».

Jean-Louis Delhaye, entouré de Brigitte et Jean-Loup Arrestier à sa droite, et de Benoît Maréchal, à sa gauche.

Jean-Louis Delhaye avait annoncé, début décembre, l’échec des négociations avec le Parti socialiste et sa volonté de constituer une liste, dont il n’avait pas la prétention d’être candidat. Depuis, ses camarades l’ont désigné.

Le conseiller municipal, communiste, emmènera donc une « liste de gauche autonome », soutenue par le Parti communiste et le Parti de gauche, baptisée « A gauche pour Cambrai ». Jean-Louis Delhaye est connu et reconnu dans la ville ; engagé depuis une quarantaine d’années, il siège depuis plus de vingt ans au conseil municipal, dans l’opposition.

Cette liste se veut « résolument hors des champs du capitalisme et du libéralisme » et prône les valeurs de solidarité, de complémentarité, de changement, le vivre ensemble. « L’humain d’abord est notre guide », confie l’instituteur de 67 ans, investi dans la vie associative et politique depuis des dizaines d’années.

Une quatrième tête de liste à Cambrai, qui souhaite « proposer des orientations alternatives et faire obstacle aux représentants de la droite ». Au premier rang desquels le frontiste Thierry Basquin. Il n’oublie pas le maire de Cambrai François-Xavier Villain (UDI), qualifié par Jean-Loup Arrestier, co secrétaire du Parti de gauche de « cumulard, qui est partout ». « De plus, la politique actuelle du gouvernement socialiste se situe dans la droite ligne du gouvernement précédent », poursuit Jean-Louis Delhaye. Brigitte Arrestier pointe du doigt la liste PS-EELV d’Yves-Pascal Renouard : « attrape-tout », « emmenée par un parachuté de Roubaix, socialiste de circonstance », enchaîne M.Arrestier.

Jean-Louis Delhaye et ses colistiers sont déjà allés à la rencontre de nombreux Cambrésiens. Le candidat se dit heurté par un fait nouveau : « Beaucoup ont la crainte que leur présence sur une liste d’opposition nuise à leur avenir, à celui de leurs proches ou à leur entourage. » Il regrette l’absence, dans la ville, « de moyens de fonctionnement ou d’expression pour les minorités d’opposition ». Et d’enchaîner : « Une opposition est utile, pour donner la parole aux oubliés, pour apporter des témoignages. »

Brigitte Arrestier nous a présenté les grandes lignes du programme de la liste. Une ville qui favorise l’accès pour tous à un logement décent et aux besoins vitaux avec notamment une réflexion sur un retour à une régie publique d’eau. Une ville où la santé est un droit pour tous ; qui valorise l’école publique laïque. Une ville qui facilite les déplacements, avec une gratuité des transports en commun, un nouveau plan de circulation et des pistes cyclables, l’obtention de la gratuité de l’autoroute A2 entre Hordain et Cambrai… Une ville qui soutient l’activité locale et réserve les aides et subventions aux structures et associations ayant un véritable rôle social et d’éducation populaire, en toute transparence. Une ville qui construit la sécurité en valorisant le vivre-ensemble ; revivifie la vie démocratique ; développe un vrai pôle jeunesse ; se préoccupe de son personnel, s’engage vers la transition écologique. Une ville et une CAC qui fassent du respect une règle de gouvernance.

Contrairement aux précédents scrutins municipaux à Cambrai, il n’y aura donc pas cette année de liste d’union avec le PS « parce que leur politique n’est pas une politique de gauche ». « Nous proposons une alternative politique, une gauche des solidarités, démocratique, pour la défense des intérêts et des droits de toute la population, sans oubli ni exclusion », a conclu Brigitte Arrestier.

Mail : gauchecambrai@laposte.net

Carnet de campagne

Avec le représentant du NPA, mais sans le soutien du NPA…

Comme nous vous l’indiquons ci-dessus, Jean-Louis Delhaye emmènera une « liste de gauche autonome », soutenue par le Parti communiste et le Parti de gauche. Et le Nouveau parti anticapitaliste ? Si Benoît Maréchal, le représentant du NPA dans le Cambrésis a rejoint la liste « A gauche pour Cambrai », surprise, son parti ne la soutient pas…

Appel aux fonds

Présentant sa candidature et les propositions de la liste « A gauche pour Cambrai », Jean-Louis Delhaye a évoqué « le combat inégal, difficile mais motivant » qu’il entame et pointé du doigt la barrière de l’argent « un frein dans la mise en place de nos projets ». Il a profité de l’occasion pour « lancer un appel aux aides humaines ou financières pour soutenir notre liste ».

Assemblée citoyenne du PG de Cambrai – Voix du Nord

Le Parti de Gauche veut réveiller « la conscience démocratique des gens »

 

La section locale du Parti de Gauche a organisé une assemblée citoyenne, ouverte à tous les habitants, dans une salle de l’hôtel de ville de Cambrai. Rien à voir avec les municipales, a assuré Jean-Loup Arrestier, co-secrétaire de la section. « Nous organisons ces réunions régulièrement pour remédier à un problème de perte de conscience démocratique. C’est un travail de fond, besogneux, qui n’est pas électoraliste, mais doit favoriser un vote éclairé alors que règne un état d’esprit très malsain et une actualité nauséabonde« , souligne Marina Chauvac, l’autre co-secrétaire. Effectivement de la campagne local il n’a point été question. Invités à Cambrai, Christine Le Coënt, membre du bureau national du parti mélenchoniste, et Laurent Matejko, conseiller régional, ont abordé le thème de l’austérité sous toutes les coutures, ne manquant pas de tirer à boulets rouges sur le gouvernement en place. Pour autant, disent-ils, « on n’est pas déçu par la majorité actuelle car on n’en attendait pas grand chose« .