Archives du mot-clé conseil régional

ENSEMBLE POUR LA PRESERVATION DES TRAINS D’EQUILIBRE DU TERRITOIRE

Voeu d’urgence du groupe la Gauche Sociale et Ecologiste présidé par Laurent Matejko, conseiller régional PG, adopté à l’unanimité le 19 juin 2015 :

ENSEMBLE, POUR LA PRESERVATION DES T.E.T AU SERVICE DES USAGERS 

Le rapport de la « commission Duron », présenté le 26 mai 2015, remet en cause l’intérêt des T.E.T (Train d’Equilibre du Territoire). En s’appuyant sur ce rapport, le gouvernement Valls a déjà annoncé qu’il ferait des propositions le 3 juillet 2015.

Dans notre région Nord Pas de Calais et demain Nord Pas de Calais Picardie, il s’agit de réduire l’offre, voire de la faire disparaitre sur les lignes Boulogne – Paris, Maubeuge – Paris, Cambrai – Paris.

Ces trains « intercités » ou « corails » correspondent à un réel besoin de nombreux usagers de notre future région, qui sans cette offre de service  verraient se rallonger leur temps de trajet pour se rendre entre autre sur leur lieu de travail.
On peut s’interroger sur le lien entre le rapport Duron et la loi Macron qui met en valeur le développement des déplacements par autocar et par là-même l’ouverture à la concurrence du transport collectif.
Les T.E.T sont de la compétence de l’Etat. Avec les propositions du rapport, les risques sont :
de voir une nouvelle fois transferer une responsabilité aux collectivités territoriales  sans réelle compensation financière.
de créer des disparités territoriales, à l’échelle nationale, comme à l’échelle régionale.

Par ailleurs, il importe de souligner aujourd’hui l’absence globale d’investissement dans cette offre de service. La SNCF réduit le personnel  qualifié sur ces lignes, ne renouvele pas le matériel. Elle a augmenté de façon exponentielle la tarification (+40% en 12 ans) tout en laissant se dégrader les infrastructures.
Aussi, réuni en assemblée plénière les 17, 18 et 19 juin 2015, le conseil régional Nord-Pas de Calais  réaffirme sa défense pour un service public ferroviaire de qualité et réclame: 

Un Etat qui assure son rôle de garant du bien national, en maintenant les lignes et arrêts de gare remis en cause dans le rapport Duron ;

Un réelle et plus grande accessibilité au T.E.T partout et pour tous (liaisons, dessertes et correspondances appropriés) ;

Une tarification sociale accessible à tous les citoyens ;

Le maintien de la qualité de service en termes de confort, de régularité, de sécurité et de sureté  qui passe notamment par le renouvellement du matériel ferroviaire, indispensable à l’amélioration de ce mode de transport.

http://www.lgse-npdc.fr/

Publicités

Les élu-es du Parti de gauche votent contre le budget 2014 au conseil régional Nord-Pas-de-Calais

 

Communiqué de presse / 18 décembre 2013

Conseil régional Nord-Pas-de-Calais
Les élu-es du Parti de gauche votent contre le budget 2014

 

Laurent Matejko et Laurence Sauvage, Conseillers Régionaux du Nord-Pas-de-Calais, élu-es du Parti de Gauche, voteront contre le budget 2014.

Pour la première fois de son histoire, les budgets de fonctionnement du conseil régional sont en diminution notable : -2% en moyenne, avec des diminutions accentuées dans les politiques de compétence propre du conseil régional (-3,9% sur le poste « développement économique et emploi », -5,4% sur le poste « lycées », -4,7% sur le poste « apprentissage » parmi d’autres).

Ce tournant historique est la conséquence directe des décisions « austéritaires » prises par le gouvernement et sa majorité parlementaire PS-EELV.

En effet, alors que les conseils régionaux sont dépendants à 90% des recettes procurées par l’Etat, l’austérité appliquée aux politiques nationales rejaillit sur les collectivités locales. La France et l’Europe compriment les dépenses publiques, en pleine crise, au risque d’aggraver la situation économique et sociale. Les 4 millions d’habitants du Nord Pas-de-Calais seront ainsi les victimes de la politique de désengagement imposée par l’Union Européenne et ses traités qui organisent l’austérité généralisée.

Dans ces conditions, la région Nord-Pas-de-Calais ne peut plus assurer la meilleure réponse aux besoins des élèves dans la gestion des lycées, le développement économique régional et le soutien à la création d’emploi, (alors que la région a un taux de chômage de 4% supérieur à la moyenne nationale), l’apprentissage, et la dynamique culturelle et sportive.

De même, l’accompagnement des populations sur le droit fondamental à l’accès au soin et à la santé, aux services de proximité, ainsi que l’investissement des plateaux techniques au sein des hôpitaux publics, sont en nette diminution alors que le Nord-Pas-de-Calais est classé en dernière position de toutes les régions françaises pour les indicateurs de santé.

L’intervention du conseil régional étant en recul sur tous ces points, le cadre financier imposé par le gouvernement rendant inacceptable le budget primitif 2014 de la Région, les élus du Parti de gauche voteront contre ce budget d’austérité.

Contact presse : Laurent Matejko – laurent.matejko@lepartidegauche.fr