Archives du mot-clé front de gauche

La Poste:  » Fais ton travail,on appellera les pompiers ensuite »

Communiqué du Secteur entreprises et luttes sociales du Parti de Gauche

La Poste: « Fais ton travail, on appellera les pompiers ensuite »

Mardi 13 Septembre 2016
 Julien Poix, responsable du secteur entreprises et luttes sociales du PG Nord, Ugo Bernalicis et Jocelyne Dubois, co-secrétaires du PG 59, Paul Vannier, secrétaire national du Parti de Gauche


C’est l’histoire d’une employée du centre de distribution de La Poste à Villeneuve d’Ascq (Nord). Emeline Broequevielle, 25 ans, se réveille un matin de février 2016 et elle ne se sent pas bien. Téléphonant à son supérieur pour lui expliquer la situation, celui-ci l’incite fortement à venir pour compenser les « nombreuses absences » du jour.

Emeline obéit et arrive à 6h30 sur son lieu de travail. Son état ne s’améliore guère. Alors qu’elle commence le tri du courrier, elle ressent des fourmillements dans le bras et la jambe. Rien d’inquiétant pour sa hiérarchie qui n’appellera les pompiers que 3h plus tard sous la pression d’un syndicaliste du CHSCT ! Conduit à l’hôpital, le diagnostic tombe : La jeune femme a bien été victime d’un AVC. Elle en subit encore les séquelles aujourd’hui.

Voilà l’état du monde du travail. En France, en 2016, la direction de la Poste préfère mettre en danger l’intégrité physique et la santé de ses employés pour éviter de prendre du retard. Drôle de conception de la mission de service public !

Mais derrière reste le drame : Emeline est toujours en arrêt longue maladie et n’a pas récupéré toutes ses capacités physiques. Emeline était embauchée en CDD. Ils sont des centaines comme elle à obéir aux injonctions des « petits chefs » par crainte du licenciement, et parfois même comme ici, jusqu’à mettre leur santé en péril.

poste

L’injustice ne s’arrête pas à la situation dramatique d’Emeline. Le collègue syndicaliste qui est intervenu pour contraindre la direction du centre de distribution à appeler les pompiers a été mis à pied par la Poste et fait l’objet d’une procédure disciplinaire ! Son crime ? Avoir sollicité des réunions du CHSCT et avoir demandé une enquête interne.

Le Parti de Gauche et son secteur entreprises et luttes sociales affirment leur entier soutien à Emeline et au syndicaliste mis à pied par la Poste. Le PG dénonce cette situation scandaleuse : une fois de plus les précaires sont frappés par la violence d’un monde du travail qui s’ensauvage. Une fois de plus, on entrave le droit des syndicalistes à défendre leurs collègues. Le PG voit dans cette situation plus qu’un simple fait divers social : il s’agit d’une des facettes du monde que le gouvernement actuel nous façonne avec la Loi El Khomry. Un monde du travail brutalisé où le précarisé n’aura d’autre choix que de courber l’échine jusqu’ à l’épuisement complet de ses forces. Nous demandons une enquête sur les circonstances du drame. Le PG souhaite que des sanctions soient prises à l’égard de la hiérarchie d’Emeline Broequevielle pour mise en danger de la vie d’autrui et non-assistance à personne en danger.

Le Parti de Gauche appelle tous les citoyens et citoyennes à manifester leur soutien à Emeline Broequevielle et au courageux syndicaliste qui lui a sauvé la vie. Il sera représenté jeudi 15 septembre à 8h au rassemblement de soutien organisé à la poste de Villeneuve d’Ascq. Nous demandons par ailleurs, la levée immédiate de toutes les sanctions prises à son égard.

Tous unis avec les Vallourec

pg nord

Communiqué du Parti de Gauche Nord

TOUS UNIS AVEC LES SALARIES DE VALLOUREC

La nouvelle est tombée : L’entreprise Vallourec vient d’annoncer la suppression de 1000 postes et la fermeture de deux sites de production. Depuis plusieurs mois, les tuberies et aciéries du Hainaut se retrouvent mis en concurrence avec des sites allemands au sein même de l’entreprise Vallourec.
Pourtant les savoirs-faire des ouvriers et les machines actuelles permettent aux sites français d’être à la pointe. Une fois de plus, dans un bassin gravement touché par le chômage, on va broyer les hommes et leurs emplois sur l’autel du profit, de la « rentabilité », de la « compétitivité ».
Le Parti de Gauche apporte aujourd’hui comme hier son total soutien à la lutte des Vallourec de Saint-Saulve et d’Aulnoye-Aymeries. Le Parti de Gauche dénonce l’hypocrisie du gouvernent Valls-Macron et appelle tous les citoyens du Valenciennois à rejoindre les salariés en lutte. C’est l’avenir de tout un territoire et la diversité de son tissu économique qui sont en jeu.
Nous appelons les pouvoirs publics au volontarisme politique pour assurer la survie de l’entreprise. Au-delà des effets d’annonce et du barnum médiatique de la dernière visite de Macron, les travailleurs demandent du concret : des mesures de protectionnisme social et environnemental, la sauvegarde de l’appareil de production, la sanctuarisation des brevets. L’Etat doit redevenir stratège dans l’industrie. Nous appelons à des assises de l’industrie et de la planification. Celle–ci doit se faire dans un cadre replaçant au centre du débat, l’homme et son environnement.
Ugo Bernalicis, Jocelyne Dubois co-secrétaires départementaux du PG Nord
Julien Poix, responsable départemental du secteur entreprises et luttes sociales
Françoise Dupont, co-secrétaire du comité PG Valenciennois-Georges Maréchal

EU_PGNord

Le PG Nord-Pas-de-Calais Picardie soutient les « 8 de Goodyear »

Le PG Nord-Pas-de-Calais Picardie soutient les « 8 de Goodyear »

Le verdict est tombé : 8 ex-salariés de l’entreprise Goodyear installée à Amiens-Nord ont été condamnés à 24 mois de prison dont 9 mois fermes. Leur crime ? Avoir retenu un patron coupable d’avoir détruit une entreprise viable.
C’est une nouvelle gifle donnée à tous les travailleurs luttant pour la survie de leurs emplois. Cette condamnation est politique : c’est le pouvoir politique par la voix du procureur de la République qui a réclamé cette peine.
Cette décision de justice risque de créer un précédent terrible : qui osera désormais en France contester l’ordre établi par la société capitaliste si au final ceux qui combattent en première ligne sont aussi lourdement condamnés ?
Voilà le visage d’une justice à deux vitesses, d’une justice de classe. L’Histoire retiendra que sous Hollande on a beaucoup pardonné aux grandes multinationales, on les a même aidé, quand dans le même temps on criminalisait les travailleurs et les syndicalistes.
Le Parti de Gauche Nord-Pas-de-Calais Picardie exprime toute sa colère face à cette décision et apporte son total soutien aux « 8 de Goodyear » et à tous leurs camarades.
Le Parti de Gauche Nord-Pas-de-Calais Picardie, Marie-Laure Darrigade et Laurent Matejko , ex-chefs de file du PG aux élections régionales appellent les citoyens à manifester massivement leur solidarité avec les salariés condamnés par la justice.
Plus que jamais, ne lâchons rien !

Le PG Nord-Pas-de-Calais Picardie, membre du Front de Gauche.

logoPG-FDGgris_n

Le PG Lille métropole vous souhaite une bonne année

EU_LilleMetropole

Communiqué du Parti de Gauche Lille Métropole – Vendredi 1er Janvier 2016

Le Parti de Gauche de la métropole lilloise vous présente ses meilleurs voeux de joie, de santé et d’accomplissement pour cette année 2016 et vous invite à le retrouver pour cela le Samedi 9 Janvier 2016 à 14h30 sur la Place de la République de Lille.

L’arrivée d’une nouvelle année est l’occasion de dresser le bilan de l’année écoulée. De ce point de vue, 2015 fût une année particulièrement difficile. Les terribles attentats qui ont frappé à deux reprises le pays sont un coup sans précédent porté à notre République. La réponse à y apporter nécessite un haut niveau de discernement. Le Parti de Gauche signifie son opposition à la surenchère sécuritaire opérée par l’équipe Hollande-Valls qui, non seulement est inutile, mais s’avère en plus dangereuse. A la proposition faite de constitutionnaliser les divisions, nous opposons le rassemblement des français pour refonder notre République par une Constituante. 2015 devait être l’année où l’on sauvât le climat. De la COP21, il résulte une synthèse molle, tout au plus une belle démonstration de diplomatie bien éloignée de l’accord contraignant qui était nécessaire. Nous réaffirmons qu’il faut changer le système pour sauver le climat. Or, ici le système n’est pas mis en cause.
Au mirage du capitalisme vert, nous opposons l’écosocialisme, paradigme de l’intérêt général humain.

En 2015, la financiarisation extrême de l’économie dont est malade notre pays n’a pas reculé. Le chômage, la précarité, l’exclusion et les inégalités qui en résultent, en plus défaire naître d’innombrables difficultés pour un nombre croissant de citoyens, constituent un terreau fertile pour la résignation et la colonisation des esprits par les idées de l’extrême droite. Ajoutez à cela un rejet profond de cette classe politique bouffie de certitudes et incapable de résoudre les problèmes rencontrés par la majorité et vous produisez le résultat que chacun a pu constater aux élections régionales. Pour autant, nous ne nous exonérons pas de nos propres échecs. En effet, après l’élection présidentielle de 2012, nous n’avons pas su poursuivre le mouvement en cohérence nationale qui avait permis de rallumer le brasier avec la candidature de Jean-Luc Mélenchon. Cependant, les nuits les plus noires ne feront jamais le poids pour lutter contre le jour qui se lève inexorablement. Ainsi, après 2015, 2016 s’en est venue et avec elle la perspective d’un redéploiement nécessaire pour renouer autrement avec l’élan de 2012 et l’élargir amplement afin que vienne enfin l’Heure du Peuple.

L-ere-du-peuple-jean-luc-melanchon

Le code du travail en sursis? Débat avec G. Etiévant

Le Comité du Parti de Gauche Lille métropole en liaison avec le secteur formation du PG Nord a le plaisir de vous inviter une réunion publique en présence de Guillaume Etiévant, secrétaire national du PG à l’économie. Il interviendra sur le thème :  » le code du travail, un outil en sursis? ». Face à la destruction des droits organisés par le Parti socialiste les travailleurs et salariés doivent s’organiser. Cela passe d’abord pat comprendre les conséquences des réformes libérales sur le monde du travail.

Rendez-vous donc :

le lundi 4 janvier à 18h30 à Lille

Salle Alain Colas, rue Marbrerie, métro Marbrerie

 

L’intervention sera suivie d’un large temps de dialogue avec la salle.

POLITEIA_m

Régionales- communiqué du PG Lille Métropole

Debout !
Communiqué du Parti de Gauche – Lille Métropole – Mercredi 9 Décembre 2015
Le Parti de Gauche de la métropole lilloise exprime son profond désarroi et son inquiétude à l’issue du premier tour des Elections Régionales. Avec nos partenaires d’Europe-Ecologie-Les-Verts, de Nouvelle Donne, de la Nouvelle Gauche Socialiste et des Collectifs Citoyens engagés dans « Le Rassemblement » conduit par Sandrine Rousseau, nous tenons à remercier chaleureusement les 108 002 électrices et électeurs qui ont fait le choix d’une Région Citoyenne, Ecologique et Solidaire. Ce choix était celui d’un renouvellement des pratiques politiques, d’une liste sans cumulards, d’un programme à la hauteur des enjeux de notre grande Région co-élaboré avec les citoyens dans des forums participatifs. L’engagement des nombreux bénévoles qui ont mené campagne à la seule force de leurs convictions, dans un contexte exceptionnellement difficile compte tenu des évènements, n’aura pas suffit. La Gauche, dans son ensemble, sera absente du Conseil Régional  pendant six longues années.
A l’issue de ce premier tour, il manquait un bulletin sur deux dans les urnes. A un tel niveau, l’abstention est majoritaire. Elle est caractéristique de l’écroulement d’un système politique qui a depuis longtemps perdu la confiance des citoyens. Dans le même temps, le total des liste d’opposition de gauche obtient un score de 10,5% alors que divisés nous ne passons pas toujours le seuil critique des 5%. Nous savons que le vote Front National n’offre aucune perspective d’avenir serein, aucune réponse aux grands défis que nous avons à relever et que son discours de haine et de division est un danger pour la République.
La première des batailles à mener est une bataille culturelle, tant le poison de la résignation et les idées de l’extrême-droite colonisent les esprits. Oui, nous sommes assommés mais nous sommes toujours debout ! Nous allons dès à présent reprendre le terrain que tant d’autres ont abandonné et mener le travail que nous avons à mener avec les citoyens afin que le piège de l’extrême-droite ne se referme pas sur notre République et cette France des Lumières et des Révolutions que nous chérissons à travers ses valeurs de Liberté, d’Egalité et de Fraternité. Ce Dimanche, pour le second tour, chacun de nous peut être un rempart contre le danger que représenterait l’invasion de l’extrême-droite à la tête de nos Conseils Régionaux.

Communiqué du Parti de Gauche Nord-Pas-de-Calais Picardie- « Une alouette de Front de Gauche, un cheval de PCF »

Communiqué du Parti de Gauche Nord-Pas-de-Calais-Picardie

Une alouette de Front de gauche, un cheval de PCF

Le Parti de gauche du Nord-Pas-de-Calais-Picardie prend acte de la division du Front de gauche à l’occasion de la prochaine élection dans notre région, et la déplore.
Or, nous constatons au fil des déclarations publiques que la liste l’Humain d’abord et son leader Fabien Roussel revendiquent l’appellation exclusive de « liste Front de gauche », malgré les évidences :
_Le Parti de gauche est membre du Rassemblement (EELV-PG-Nouvelle Donne-Nouvelle Gauche socialiste, collectifs citoyens) mené par Sandrine Rousseau. Or, une liste sans le PG, parti ayant fourni au Front de gauche son candidat à la présidentielle, Jean-Luc Mélenchon – soutien du Rassemblement, ne peut être assimilée au FdG.
_L’humain d’abord présente cinq têtes de liste communistes sur cinq départements.
_La liste l’Humain d’abord est constituée à près de 75% par des élus et adhérents du PCF, avec un record dans le Pas-de-Calais (91%). Ensemble ! 59-62, seule autre composante du Front de gauche officiel présente sur la liste fournit trois candidat-e-s, soit 1,67% de la liste régionale.

L’Humain d’abord est donc une liste essentiellement communiste, logiquement classée comme telle par le Ministère de l’intérieur ).
Le Parti de gauche Nord-Pas-de-Calais-Picardie regrette que tant d’énergie soit dépensée pour accaparer le logo du Front de gauche, et que si peu l’ait été pour faire l’unité de l’opposition rouge-verte au premier tour.