Archives du mot-clé hazebrouck

Les locataires Partenord demandent de la transparence!

Communiqué de presse de soutien à l’Association départementale des locataires Partenord

 

Les locataires Partenord demandent de la transparence !

Claude Dhaudt est locataire du bailleur social Partenord à Hazebrouck. Il loue avec son épouse un logement de 57 m2. L’histoire pourrait s’arrêter si Partenord ne faisait apparaitre sur les factures une superficie de 107, 54 m2… Une différence de superficie qui a pour conséquence de faire exploser le montant des charges ! En 2015, la cour d’Appel de Douai a donné raison à Claude Dhaudt : « il résulte de ces éléments, qu’en l’absence de tout justificatif versé aux débats, la société ne rapporte pas la preuve des charges dont elle a réclamé le paiement aux époux Dhaudt au cours des années 2008 à 2012 ». Elle a condamné Partenord à lui verser la somme de 4683 euros. Mais de discussion en discussion, de voisins entre voisins, il est apparu que d’autres locataires avaient décelé les mêmes dysfonctionnements. L’avocat des époux Dhaudt est en train d’analyser près de 45 dossiers de locataires !

Pour rappel, le parc du bailleur social abrite près de 47 000 locataires. Claude Dhaudt et son avocat Maitre Mougel viennent de lancer une association départementale de défense des locataires afin d’organiser les locataires. Le Parti de Gauche appui le combat de Claude Dhaudt et de son association : il faut remettre le locataire au cœur de la gestion des logements sociaux.

Le Parti de Gauche Nord appelle le bailleur social à faire preuve de transparence afin d’éclaircir la situation.

Le Parti de Gauche Nord.

Publicités

Licenciés pour avoir fait grève: poisson d’Avril?

Communiqué du Parti de Gauche Nord- secteur entreprises et luttes sociales

Licenciés pour avoir fait grève: poisson d’avril ?

Patrick Turpin, Sébastien Bernard et Pascal Poiret, tous trois militants CGT et salariés des Fonderies du Nord à Hazebrouck (59) ont reçu leur lettre de mise à pied. Selon leur employeur, ils ont commis une faute. Leur crime ? C’est d’avoir participé à la grève du 31 mars contre la loi El-Khomri. Les 3 camarades avaient pourtant prévenu leur employeur dans les délais prévus par la loi !

Le Parti de Gauche considère les sanctions comme une manœuvre d’intimidation patronale alors que le mouvement contre la loi «  Travail » s’amplifie partout. C’est une entrave inacceptable au droit de grève.

Le PG apporte son total soutien et son entière solidarité aux 3 salariés des Fonderies du Nord. Il dénonce la répression syndicale dont sont victimes les camarades de la CGT. Nous appelons les citoyens à se mobiliser pour affirmer publiquement leur solidarité. Un rassemblement  de soutien est organisé par la CGT : vendredi 8 avril de 9h à 12h devant les Fonderies du Nord à Hazebrouck  (59190), 89 rue de Merville.

Pour le Parti de Gauche Nord,

Julien Poix, secteur entreprises et luttes sociales

Jocelyne Dubois et Ugo Bernalicis, co-secrétaires départementaux du Parti de Gauche

25386676043_542419207d

photo: La Voix du Nord