Archives du mot-clé npa

HOMMAGE A REMI FRAISSE, MORT POUR SES IDEES-communiqué du PG et du NPA

Hommage à Rémi FRAISSE, mort pour ses idées

Remi FRAISSE est décédé dans la nuit de samedi à dimanche dernier lors d’une manifestation contre le barrage du Testet. Rémi FRAISSE était un jeune homme de 21 ans engagé dans une association environnementale. Il est désormais établi que son décès est dû à une grenade offensive tirée par les forces de l’ordre.

Ce décès est révélateur de la criminalisation des mouvements sociaux et de la militarisation de leur répression. En effet, depuis plusieurs mois, les militants écologistes alertaient les pouvoirs publics sur la répression violente des mobilisations pacifiques contre le barrage du Testet. Les pouvoirs publics ont au contraire joué la provocation empêchant ce week-end le déroulement pacifique des manifestations de protestation.

Suite au décès de Rémi FRAISSE, le gouvernement, que l’on avait vu  si prompt à rendre hommage au patron de Total M. DE MARGERIE, a réagi par le silence voire par le déni. Plus grave encore, le Président PS du Conseil Général du Tarn, M.CARCENAC, y a ajouté l’insulte en prétendant qu’il est « bête et stupide de mourir pour des idées ».

Au-delà de la condamnation morale, il convient de tirer toutes les conséquences politiques de la mort de Rémi. C’est pourquoi, nous demandons :

– la démission du Ministre de l’Intérieur, M. CAZENEUVE et du Président du Conseil Général du Tarn, M.CARCENAC,

– la création d’une commission d’enquête  indépendante sur les évènements du Testet, dans laquelle les opposants au barrage seraient représentés,

– l’interdiction (et non la simple suspension) des grenades offensives,

– l’arrêt du projet de barrage.

Nous appelons à participer, sans banderole ni signe distinctif, au rassemblement pacifique organisé en la mémoire de Rémi FRAISSE, par la Fédération Nord Nature, ce dimanche 02 novembre à 14h30 place de la république à Lille.

Pour le PG Lille métropole, Sébastien Polvèche

Pour le NPA, Olivier Dussart

Communiqué commun (national) NPA / Parti de Gauche

Communiqué commun NPA / Parti de Gauche

Mardi 18 Février 2014

Le Parti de Gauche – Eric Coquerel et le NPA

107694_olivier-besancenot-et-jean-luc-melenchon-le-27-septembre-2010-a-clermont-ferrand.jpg

Les délégations du NPA et du Parti de Gauche respectivement menées par Olivier Besancenot d’une part, Jean-Luc Mélenchon et Martine Billard d’autre part se sont rencontrées hier après-midi au siège du PG.

Les deux organisations ont conclu à un large accord. Il porte à la fois sur la nécessité de ne pas laisser la rue à la droite, à l’extrême-droite, aux racistes, antisémites, sexistes et homophobes de tous poils en rassemblant tous ceux qui à gauche refusent la politique du gouvernement. Car « trop c’est trop » ! Il est temps que puisse s’exprimer le ras-le-bol de gauche face à la politique pro Medef d’un gouvernement qui crée les conditions de la montée de la désorientation et de la réaction à qui il donne des gages en reculant !

Le NPA et le PG observent avec satisfaction que des préoccupations similaires surgissent de plusieurs endroits : appel d’Ensemble, l’idée de Pierre Laurent d’une initiative en avril, propositions d’action de l’ensemble du FDG. Concrètement, les deux organisations se rejoignent sur la nécessité d’une marche nationale, à Paris le même jour. Au vu du calendrier électoral et des manifestations déjà prévues dans le calendrier, dont la mobilisation syndicale du 18 mars à laquelle le NPA et le PG appellent, la date du 12 avril semble la meilleure. Les deux partis ont insisté sur le fait que cette date est juste une proposition. Le succès de toute initiative dépendra en effet d’un appel le plus large possible réunissant responsables politiques, associatifs et syndicaux, collectifs de salariés en lutte (entreprises qui licencient ou menacées de fermeture) et équipes militantes… C’est au collectif qui les réunira que reviendra donc la charge de concrétiser cette volonté commune. Les deux organisations ont convenu d’oeuvrer en ce sens.