Archives du mot-clé parti socialiste

Toutes les chemises arrachées se valent-elles?

Question au gouvernement : Toutes les chemises arrachées se valent-elles ?

Communiqué du Parti de Gauche Nord et Lille Métropole

Ce Lundi 4 Juillet 2016, en pleine période de mobilisation contre la Loi Travail, se tenait à Lille une nouvelle réunion de « Hé Oh La Gauche ! », à l’initiative du ministre Stéphane Le Foll en soutien à la politique de François Hollande et son bilan. Sous haute protection policière, ce meeting n’était pas accessible aux militants, fussent-ils tous bien de Gauche, venus manifester aux abords de la salle.

Notre camarade, Julien POIX, responsable départemental du Secteur Entreprises et Luttes Sociales et Ecologiques du Parti de Gauche a pu entrer dans la salle sans difficulté.

Quelques minutes après le début de cette mascarade gouvernementale, Julien s’est levé et a brandi une affichette où on pouvait lire « 49-3 ». Décidé à rester debout et à poser une question malgré les invitations à se rassoir, Julien s’est vu indiqué la sortie. Il s’est alors muni d’un sifflet et s’est fait vigoureusement éjecté de la salle par le service d’ordre de l’organisation qui lui a, au passage, arraché la chemise !

photo 3
La démocratie selon le gouvernement: un militant PS tournant le dos à un citoyen. Photo: Julien Pitinome.

Résumons : Un vrai militant et responsable local de Gauche éjecté par le service d’ordre de « Hé Oh La Gauche » et une chemise arrachée ! On se souvient du vacarme d’indignation au gouvernement et dans les médias qu’avait produit la chemise arrachée d’un DRH de AirFrance. D’où notre question au gouvernement : Toutes les chemises arrachées se valent-elles ? « Hé Oh La Gauche » n’est décidément rien d’autre qu’une  piètre comédie burlesque et il est grand temps que ce gouvernement quitte la scène !

Pour le Parti de Gauche (PG),

Jocelyne DUBOIS et Ugo BERNALICIS,

Co-secrétaires du PG Nord

Christine MACHURON et Adrien QUATENNENS,

Co-secrétaires du PG Lille Métropole

photo 1.jpg
Ejecté par le service d’ordre du PS. Les questions posées aux ministres restent sans réponses. Photo: Julien Pitinome

pho

MARTINE AUBRY: LE SOCIAL-LIBERALISME A VISAGE (MOINS IN)HUMAIN

Martine la " Frondeuse" en compagnie du très "contestataire" Patrick Kanner son fidèle lieutenant devenu ministre de la Ville...
Martine la  » Frondeuse » en compagnie du très « contestataire » Patrick Kanner son fidèle lieutenant devenu ministre de la Ville…

Une lecture superficielle des prises de position récentes de Martine AUBRY pourrait laisser penser qu’elles tranchent radicalement avec la politique du gouvernement Valls / Hollande. A lire la contribution déposée par Martine AUBRY dans le cadre du congrès du Parti Socialiste on mesure que la réalité est tout autre.
Certes, on y retrouve quelques prises de position progressistes : défense des 35 heures, du repos dominical, des seuils sociaux,… Toutefois, dès lors qu’il s’agit de politique économique ou de politique fiscale, les propositions de Martine AUBRY sont floues ou marquées du sceau de la pensée unique :
– Elles ne remettent pas en cause le « chantage compétitif ». Le CICE serait maintenu pour moitié, l’autre moitié allant au soutien de la demande,
– La réforme fiscale se limiterait à un replâtrage du système actuel : CSCG plus progressive, fusionnée avec l’Impôt sur le Revenu et verdissement des taxes sur la consommation,
– Elles recyclent de vieilles recettes qui ont fait la preuve de leurs insuffisances : emplois aidés, soutien au BTP,…
Martine AUBRY serait plus crédible si sa politique municipale tranchait vraiment avec l’orientation libérale du gouvernement : politique fiscale injuste, partenariat public – privé pour le grand stade,…
Bien qu’elle s’en défende, Martine AUBRY ne rompt pas véritablement avec le social – libéralisme de Manuel VALLS !

Le Parti de Gauche défend, au contraire, des propositions rompant pour de bon avec le libéralisme et les politiques d’austérité. Il lance une campagne nationale défendant 15 mesures d’urgence, parmi lesquelles :
– L’interdiction des licenciements dans les entreprises réalisant des profits,
– L’Instauration d’un protectionnisme solidaire avec des taxes aux frontières notamment sur les produits dont la fabrication ne répond pas aux normes sociales et environnementales françaises,
– La création d’un pôle public de l’énergie et d’un pôle public des transports,
– La création d’un pôle financier public avec la nationalisation des principales banques françaises,
– Le SMIC à 1 700 € bruts et le retour à la retraite à 60 ans.

Pour le Parti de Gauche de Lille Métropole
Sébastien POLVECHE, co – secrétaire du comité PG de Lille Métropole

Hollande se retourne et ment

Hollande se retourne et ment

Mardi 6 Mai 2014

François Delapierre, Secrétaire national du Parti de Gauche

Hollande_bourdin

François Hollande était ce matin comme à son habitude déterminé dans l’échec. Il n’a cessé de promettre des résultats pour demain afin de mieux faire oublier son fiasco d’aujourd’hui.

Ceux qui dans sa propre majorité lui demandent de mener une autre politique en sont pour leurs frais. Hollande prétend même que la sanction des municipales lui demandait d’aller plus vite. C’est ajouter le mensonge au reniement.

Les Français n’auront rien appris, sinon qu’ils ont toujours un président qui mène une politique de droite. C’est un bien triste anniversaire.

Hollande a mis deux ans pour transformer le quinquennat de Sarkozy en septennat.

Le Front de Gauche part en campagne européenne

MARDI 8 AVRIL 2014 | ERIC COQUEREL

Cinq ans après sa création, le Front de Gauche repart en campagne aux élections européennes avec l’ambition de bousculer le rapport de force à gauche, passer devant les listes gouvernementales et envoyer de nombreux député-e-s de résistance au Parlement européen.

Doté du programme « Rompre, et refonder l’Europe », le FDG, désormais élargi à Ensemble, nouvelle formation qui n’était pas présente lors de la création du Front de Gauche pour les Européennes 2009, est parvenu ce matin à un accord national sur les premiers de liste. En vertu de cet accord équilibré, le PCF désignera 3 têtes de liste, le Parti de Gauche 3, et Ensemble, 1.

Le Parti de Gauche a désigné Jean Luc Mélenchon pour conduire la liste dans le Grand Sud-Ouest, Gabriel Amard et Corinne Morel-Darleux respectivement têtes de liste dans le Grand Est et le Grand Centre, Raquel Garrido et Eric Coquerel respectivement en deuxième position dans les circonscriptions Ile-de-France et Grand Sud-Est. Ils seront tous cinq aux côtés d’Alexis Tsipras, candidat à la présidence de la commission européenne, ce vendredi soir à Aubervilliers, ville conquise par le Front de Gauche lors des dernières élections municipales, au détriment du Parti Socialiste.

Le jour où le Manuel Valls défend la poursuite de la politique d’austérité à l’Assemblée Nationale, le Parti de Gauche se félicite du lancement de la campagne du Front de Gauche aux élections européennes 2014. Tous ceux qui refusent la politique d’austérité et l’Europe libérale de François Hollande et Angela Merkel auront en effet un bulletin de vote à leur disposition le 25 mai prochain : celui des candidat-e-s Front de Gauche.