Archives du mot-clé PG Lille Métropole

Le PG Lille métropole vous souhaite une bonne année

EU_LilleMetropole

Communiqué du Parti de Gauche Lille Métropole – Vendredi 1er Janvier 2016

Le Parti de Gauche de la métropole lilloise vous présente ses meilleurs voeux de joie, de santé et d’accomplissement pour cette année 2016 et vous invite à le retrouver pour cela le Samedi 9 Janvier 2016 à 14h30 sur la Place de la République de Lille.

L’arrivée d’une nouvelle année est l’occasion de dresser le bilan de l’année écoulée. De ce point de vue, 2015 fût une année particulièrement difficile. Les terribles attentats qui ont frappé à deux reprises le pays sont un coup sans précédent porté à notre République. La réponse à y apporter nécessite un haut niveau de discernement. Le Parti de Gauche signifie son opposition à la surenchère sécuritaire opérée par l’équipe Hollande-Valls qui, non seulement est inutile, mais s’avère en plus dangereuse. A la proposition faite de constitutionnaliser les divisions, nous opposons le rassemblement des français pour refonder notre République par une Constituante. 2015 devait être l’année où l’on sauvât le climat. De la COP21, il résulte une synthèse molle, tout au plus une belle démonstration de diplomatie bien éloignée de l’accord contraignant qui était nécessaire. Nous réaffirmons qu’il faut changer le système pour sauver le climat. Or, ici le système n’est pas mis en cause.
Au mirage du capitalisme vert, nous opposons l’écosocialisme, paradigme de l’intérêt général humain.

En 2015, la financiarisation extrême de l’économie dont est malade notre pays n’a pas reculé. Le chômage, la précarité, l’exclusion et les inégalités qui en résultent, en plus défaire naître d’innombrables difficultés pour un nombre croissant de citoyens, constituent un terreau fertile pour la résignation et la colonisation des esprits par les idées de l’extrême droite. Ajoutez à cela un rejet profond de cette classe politique bouffie de certitudes et incapable de résoudre les problèmes rencontrés par la majorité et vous produisez le résultat que chacun a pu constater aux élections régionales. Pour autant, nous ne nous exonérons pas de nos propres échecs. En effet, après l’élection présidentielle de 2012, nous n’avons pas su poursuivre le mouvement en cohérence nationale qui avait permis de rallumer le brasier avec la candidature de Jean-Luc Mélenchon. Cependant, les nuits les plus noires ne feront jamais le poids pour lutter contre le jour qui se lève inexorablement. Ainsi, après 2015, 2016 s’en est venue et avec elle la perspective d’un redéploiement nécessaire pour renouer autrement avec l’élan de 2012 et l’élargir amplement afin que vienne enfin l’Heure du Peuple.

L-ere-du-peuple-jean-luc-melanchon

A propos des pannes des garages à vélos de Transpole

Communiqué de presse du Parti de Gauche Lille Métropole sur les pannes des garages à vélos de Transpole

Nous apprenons, par voie de presse, les pannes à répétition touchant les garages à vélos gérés par Transpole et utilisant la carte Pass pass. Cela constitue une nouvelle illustration de la « fuite en avant » technophile que constitue la carte Pass Pass.

La carte Pass Pass est un dispositif aussi coûteux que complexe. Elle risque de devenir une véritable rente de situation pour le fabricant et l’exploitant, qui prétexteront ses multiples difficultés d’exploitation pour réclamer indemnisations et rémunérations. De tout cela, se dégage un immense sentiment de gâchis : dispositif défectueux, gaspillage des dépenses et de matières premières non renouvelables.

Au-delà, c’est bien le conte de fée des « smarts cities » et autres « smart grids » qui s’écroule.

Promis et promu par les industriels des réseaux et les tenants du développement durable dans sa version « capitalisme vert et cognitif », le monde merveilleux de ces « villes connectées qui utilisent les technologies des télécommunications et des systèmes d’information pour améliorer la vie des habitants » révèle sa fragilité intrinsèque et l’extrême dépendance des citoyens au système technologique.

Dans cette perspective, nous nous inquiétons de la course à l’échalote à laquelle participent LMCU et la Région Nord-Pas-de-Calais, engagées dans la compétition des territoires pour être le plus connecté et donc le plus attractif que le voisin :
« La métropole Lilloise ne cache pas son ambition de conduire la troisième révolution industrielle avec l’Internet et le développement des énergies renouvelables. Lille est notamment associée très en amont des projets d’expérimentation de Smart grid et Smart water est au cœur de la transformation de la région Nord-Pas-de Calais pour les années à venir. »

source : http://connected-objects.fr/2014/07/smart-cities/

Aux dirigeants de Transpole, nous conseillons de faire l’acquisition d’un équipement aussi simple que robuste : un bon cadenas,…

Aux élus communautaires et régionaux, reprenant les écrits d’Alain Gras * nous disons « les techniques ne sont pas neutres : elles façonnent la société », il faut oser « briser la porte de la prison imaginaire dans laquelle nous nous sommes enfermés », il est encore temps de ne pas s’engager dans cette voie sans issue que constitue la fuite en avant technologique …

* Fragilité de la puissance : Se libérer de l’emprise technologique Broché – 21 mai 2003 de Alain Gras