Archives du mot-clé pg valenciennois

Visite de soutien de Jean-Luc Mélenchon aux Akers

Ce samedi 16 avril 2016, Jean-Luc Mélenchon, député européen et auteur de L’Ère du Peuple répondra à l’invitation de la CGT Akers. Akers, entreprise historique du secteur est au bord de la liquidation.

Il sera présent à l’Usine Akers de Berlaimont à partir de 14h. Nous vous donnons rendez-vous sur place dès 13h30.
Plusieurs syndicalistes prendront la parole pour présenter les combats qu’ils mènent.

Venez nombreux manifester votre soutien aux salariés en lutte. On n’assassinera pas l’industrie de notre région. Tous unis pour défendre nos emplois en Sambre et dans le Valenciennois.

akers

Les militants du PG aux côtés des Akers lors de la visite de soutien du Parti de Gauche Nord et de Philippe Juraver, secrétaire national du PG aux luttes

Publicités

Akers ( 59): le massacre de l’industrie continue

Communiqué Parti de Gauche Nord- secteur entreprises et luttes sociales

 AKERS-BERLAIMONT (59) : LE MASSACRE DE L’INDUSTRIE CONTINUE

Le tribunal de Thionville a rejeté le 3 plans de reprise proposés pour l’entreprise Akers de Berlaimont (Nord). Au total 70 personnes à Berlaimont et 176 sur le site d’Akers à Thionville se retrouvent sur le carreau

Après la fermeture de Sambre-et-Meuse, les suppressions d’emplois à Vallourec-Aulnoye, le secteur des aciéries-tuberies continue à être démantelé dans l’indifférence quasi-complète de l’Etat. Le bassin de la Sambre glisse  vers le gouffre : la désindustrialisation s’accélère, l’enclavement lié aux transports publics défaillants s’accroit, le chômage se maintient à des sommets vertigineux : Il est à plus de 15% et on compte dans l’arrondissement plus de 17% de travailleurs précaires.

Aux problèmes de la Sambre, il faut apporter une réponse politique ambitieuse. Le Parti de Gauche appelle l’Etat à prendre ses responsabilités pour protéger les emplois, le savoir-faire et les brevets de ces entreprises qui bien souvent travaillent avec des secteurs d’activités de pointe.

Le Parti de Gauche Nord et son secteur entreprises et luttes sociales apportent leur total soutien à Jean-Pierre Decuyper (délégué CGT) et ses camarades. Ils occupent à présent leur usine et ont besoin d’aide pour poursuivre le combat jusqu’à la victoire. Venons nombreux les aider et les épauler.

Pour le Parti de Gauche Nord,

Julien Poix, responsable du secteur entreprises et lutte sociales

Menaces sur la forêt de Mormal ( 59)

pg

Communiqué Parti de Gauche Nord-secteur entreprises et luttes sociales

Forêt de Mormal (Nord) : Menaces sur le patrimoine naturel du département !

Le Parti de Gauche Nord tient à apporter tout son soutien à la lutte courageuse menée par l’association  Mormal forêt Agir. Il s’associe pleinement aux revendications de l’association : il faut dès à présent que l’ONF cesse les coupes intensives qui détruisent le couvert forestier et l’empêche de se renouveler. La forêt n’est pas une marchandise : nous dénonçons l’augmentation des coupes qui ne sont en rien liées à l’entretien de la forêt mais qui répondent à une commercialisation à outrance du bois. A court terme, la nouvelle politique d’exploitation de la forêt fait peser une grave menace sur la biodiversité.

Les bulldozers sont déjà à l’œuvre : des sentiers de randonnées, de VTT et même l’arboretum de l’étang David sont menacés. Il est urgent de se mobiliser !

Arborétum291106_(11).JPG

Par ailleurs, le PG Nord s’inquiète fortement des visées de Noreade sur l’exploitation de la nappe phréatique. L’eau est un bien commun. Son exploitation ne doit pas faire l’objet d’un commerce et mettre en péril l’écosystème local.

Il faut stopper la surexploitation de la forêt et encourager les activités durables qui lui permettront d’être un pôle naturel attractif. Soutenons tous l’association Mormal Forêt Agir afin que le poumon vert historique du département puisse continuer à faire le bonheur de tous les nordistes!

Pour le PG Nord,
Julien Poix, responsable du secteur entreprises et luttes sociales

Jocelyne Dubois et Ugo Bernalicis, co-secrétaires du PG Nord

carte forêt

La forêt de Mormal est située au sud-est du département du Nord entre le Quesnoy et Maubeuge. C’est l’une des forêts les plus grandes et anciennes de la région.

JEUMONT( Nord) déclarée Hors-TAFTA!

Le 16 juin 2015 le conseil municipal de Jeumont,( Nord) a déclaré la ville Hors-TAFTA suite à une motion déposée par la conseillère municipale PG-FDG Monique Delbecque. Le Parti de Gauche Nord salue cette décision, fruit du travail combattif des élus du PG dans le Nord. Des motions similaires avaient déjà été défendues dans le Dunkerquois par Laurent Vanrechem, adjoint au maire PG-FDG à Coudekerque-Branche et par Thierry Duel conseiller municipal PG-FDG à Wattrelos, la commune du député-maire PS Dominique Baert. Ce dernier avait balayé d’un revers de manche la proposition du conseiller municipal PG: il devrait s’inspirer de son jeune homologue maire de Jeumont, Benjamin Saint-Huile… Le TAFTA s’il rentre en application sera un véritable cheval de Troie libéral introduit au cœur des collectivités locales.

Pour le Parti de Gauche Nord,

Julien Poix, co-secrétaire départemental

cheval de troie

Motion déclarant Jeumont hors-Tafta
PRÉAMBULE :
La Commission Européenne négocie actuellement deux accords de libre-échange : l’Accord Économique et Commercial Global (CETA) avec le Canada et le Partenariat Transatlantique de Commerce et d’Investissement (TAFTA ) avec les États-Unis. Ils visent à instaurer un vaste marché dérégulé : le Grand Marché Transatlantique (GMT). A cela s’ajoute la négociation d’un accord international sur les services (TISA) qui obligeraient les États à accorder les mêmes subventions au privé qu’au public. Négociés dans le plus grand secret, ils pourraient être ratifiés sans la moindre consultation descitoyens et des parlements nationaux.C’est un déni de démocratie évident.
Ces traités prévoient que les législations et normes sociales, environnementales, sanitaires, phytosanitaires, techniques,… soient « harmonisées » pour faciliter le libre-échange. Or les USA sont aujourd’hui en dehors des principaux cadres du droit international en matière écologique, sociale et culturelle et du droit du travail. Ils refusent d’appliquer les conventions de l’Organisation Internationale du Travail, le protocole de Kyoto contre le réchauffement climatique, la convention pour la biodiversité, et les conventions de l’UNESCO sur la diversité culturelle. Leurs normes et règlements sont beaucoup moins protecteurs pour les populations qu’en Europe.Ce marché libéralisé avec le Canada et les États Unis tirerait donc toute l’UE vers le bas. Ces traités permettraient aux grosses entreprises et au monde de la finance de contourner les lois
et les décisions qui les gêneraient. Une telle architecture juridique limiterait les capacités légales déjà faibles des États à maintenir des services publics (éducation, santé,..) et des activités associatives, sociales et culturelles préservées du marché, à garantir la protection sociale et le respect de critères sanitaires (obligation d’accepter les OGM, la viande aux hormones, le poulet lavé au chlore…), à investir dans les secteurs d’intérêt général comme la transition énergétique…De plus, ces traités permettraient aux grosses entreprises, via le « mécanisme du règlement des différends » d’attaquer devant une juridiction privée les États ou les collectivités locales qui ne se plieraient pas à ces exigences de dérégulation et limiteraient ainsi « leurs bénéfices escomptés » ! Elles pourraient réclamer de lourds dommages et intérêts à l’État ou aux communes, faisant exploser la dette publique.
Ces accords s’appliqueront à tous les niveaux de l’État, y compris au niveau des communes, ce qui rendra impossible financièrement le maintien des services publics et le soutien à l’économie locale. Les élus locaux auraient beaucoup moins de latitude pour définir les cahiers de charges des appels d’offre, les clauses de contenu social et environnemental pourraient, par exemple, être dénoncées par des entreprises déboutées.
POUR TOUTES CES RAISONS, les élus de la commune de Jeumont réunis en Conseil Municipal le 16 juin 2015
– manifestent leur opposition à ces deux traités (CETA et TAFTA) dont l’objectif vise avant tout la dérégulation, la marchandisation du monde et l’amplification de la concurrence.
– dénoncent également la négociation de l’accord sur les services (TISA) qui vise à détruire la majorité des services publics.
– demandent un moratoire sur les négociations de ces traités et la diffusion immédiate des éléments de la négociation.
– refusent toute tentative d’affaiblir le cadre réglementaire national ou européen en matière
d’environnement, de santé, de protection des travailleurs et des consommateurs se déclarent Hors grand marché transatlantique.

Le comité PG Valenciennois-Avesnois à la braderie de Valenciennes 2014

Le comité à la braderie de Valenciennes 2014

Braderie Valenciennes 2014

Comme chaque année, le comité Valenciennois du Parti de gauche affichait sa présence à la braderie. Dame Nature nous a fait le plaisir de réchauffer nos coeurs, permettant un beau succès à cet événement populaire.

Faut croire qu’elle a ses préférences…

Hollande sous la pluie