Archives du mot-clé PG

Toutes les chemises arrachées se valent-elles?

Question au gouvernement : Toutes les chemises arrachées se valent-elles ?

Communiqué du Parti de Gauche Nord et Lille Métropole

Ce Lundi 4 Juillet 2016, en pleine période de mobilisation contre la Loi Travail, se tenait à Lille une nouvelle réunion de « Hé Oh La Gauche ! », à l’initiative du ministre Stéphane Le Foll en soutien à la politique de François Hollande et son bilan. Sous haute protection policière, ce meeting n’était pas accessible aux militants, fussent-ils tous bien de Gauche, venus manifester aux abords de la salle.

Notre camarade, Julien POIX, responsable départemental du Secteur Entreprises et Luttes Sociales et Ecologiques du Parti de Gauche a pu entrer dans la salle sans difficulté.

Quelques minutes après le début de cette mascarade gouvernementale, Julien s’est levé et a brandi une affichette où on pouvait lire « 49-3 ». Décidé à rester debout et à poser une question malgré les invitations à se rassoir, Julien s’est vu indiqué la sortie. Il s’est alors muni d’un sifflet et s’est fait vigoureusement éjecté de la salle par le service d’ordre de l’organisation qui lui a, au passage, arraché la chemise !

photo 3
La démocratie selon le gouvernement: un militant PS tournant le dos à un citoyen. Photo: Julien Pitinome.

Résumons : Un vrai militant et responsable local de Gauche éjecté par le service d’ordre de « Hé Oh La Gauche » et une chemise arrachée ! On se souvient du vacarme d’indignation au gouvernement et dans les médias qu’avait produit la chemise arrachée d’un DRH de AirFrance. D’où notre question au gouvernement : Toutes les chemises arrachées se valent-elles ? « Hé Oh La Gauche » n’est décidément rien d’autre qu’une  piètre comédie burlesque et il est grand temps que ce gouvernement quitte la scène !

Pour le Parti de Gauche (PG),

Jocelyne DUBOIS et Ugo BERNALICIS,

Co-secrétaires du PG Nord

Christine MACHURON et Adrien QUATENNENS,

Co-secrétaires du PG Lille Métropole

photo 1.jpg
Ejecté par le service d’ordre du PS. Les questions posées aux ministres restent sans réponses. Photo: Julien Pitinome

pho

Licenciés pour avoir fait grève: poisson d’Avril?

Communiqué du Parti de Gauche Nord- secteur entreprises et luttes sociales

Licenciés pour avoir fait grève: poisson d’avril ?

Patrick Turpin, Sébastien Bernard et Pascal Poiret, tous trois militants CGT et salariés des Fonderies du Nord à Hazebrouck (59) ont reçu leur lettre de mise à pied. Selon leur employeur, ils ont commis une faute. Leur crime ? C’est d’avoir participé à la grève du 31 mars contre la loi El-Khomri. Les 3 camarades avaient pourtant prévenu leur employeur dans les délais prévus par la loi !

Le Parti de Gauche considère les sanctions comme une manœuvre d’intimidation patronale alors que le mouvement contre la loi «  Travail » s’amplifie partout. C’est une entrave inacceptable au droit de grève.

Le PG apporte son total soutien et son entière solidarité aux 3 salariés des Fonderies du Nord. Il dénonce la répression syndicale dont sont victimes les camarades de la CGT. Nous appelons les citoyens à se mobiliser pour affirmer publiquement leur solidarité. Un rassemblement  de soutien est organisé par la CGT : vendredi 8 avril de 9h à 12h devant les Fonderies du Nord à Hazebrouck  (59190), 89 rue de Merville.

Pour le Parti de Gauche Nord,

Julien Poix, secteur entreprises et luttes sociales

Jocelyne Dubois et Ugo Bernalicis, co-secrétaires départementaux du Parti de Gauche

25386676043_542419207d

photo: La Voix du Nord

SAMBRE-ET-MEUSE: STOP AU DESOSSAGE DE NOTRE INDUSTRIE!

LE PG NORD AVEC LES SAMBRE ET MEUSE: STOP AU DESOSSAGE DE NOTRE INDUSTRIE!

Ce mardi 29 septembre 2015 à Maubeuge, se joue un nouvel épisode dramatique de la lutte des Sambre-Meuse. En lutte depuis des mois, les ouvriers vont assister à la vente aux enchères de leur outil de travail. Sacrifiée sur l’autel du profit et des actionnaires véreux, la disparition de Sambre-et-Meuse, entreprise historique, laisse sur le carreau 260 familles. Mais le combat continue. Le Parti de Gauche invite tous les citoyens à rejoindre les salariés en lutte pour leur travail. En défendant Sambre-et-Meuse ils luttent pour maintenir en vie tout un bassin d’emploi sinistré.
Le PG Nord réaffirmera à nouveau tout son soutien aux Sambre et Meuse dans cette nouvelle bataille. Comme lors de la visite des camarades du Valenciennois de Jean-Paul Renoux et Philippe Juraver du secrétariat national du PG l’année passée, comme en juillet lorsque les Sambre-et-Meuse faisaient entendre leur voix sur les routes du Tour.

Il existe des solutions pour pérenniser l’industrie dans notre pays et notre région. Il faut la volonté politique de les mettre en œuvre: Nationalisation définitive ou temporaire, accompagnement et aides pour la reprise en coopérative, fonds de soutien aux nouveaux secteurs industriels des industries durables, développement d’une filière de reconversion des friches et des outils industriels désaffectés, création d’une vraie formation continue tout au long de la vie. Par dessous tout, il nous faut cesser la mise en concurrence des outils de production: vite, un protectionnisme solidaire et écologique pour aider à la relocalisation et la modernisation de nos industries!

261 emplois sont menacés sans compter les sous-traitants
261 emplois sont menacés sans compter les sous-traitants

LETTRE OUVERTE à FABIEN ROUSSEL ET AUX CAMARADES COMMUNISTES

Laurent Matejko, chef de file avec Marie-Laure Darrigade du Parti de Gauche-membre du FDG  pour l’élection régionale de décembre 2015 publie une adresse à Fabien Roussel, chef de file du PCF. Ce week-end, 75% des votes des militants d’EELV se sont portés sur le choix d’une alliance avec le Front de Gauche. Nous sommes à la croisée des chemins. Le Front de Gauche, toujours à l’avant-garde des combats ne doit pas laisser passer cette chance historique pour construire un nouvel espoir populaire en Nord-Pas-de-Calais Picardie

Cher Fabien, chers et chères camarades,

Alors que les reniements du gouvernement prétendument socialiste aggravent la triple crise démocratique, sociale et écologique que connaît notre pays, la majorité des citoyens se détournent de la politique quand ils ne cèdent pas aux sirènes de l’extrême-droite. Tu le sais aussi bien que nous, notre région n’est pas épargnte situation catastrophique. Le taux de chômage, les catastrophes sanitaires telles que l’augmentation des cas de cancers, la pollution de nos eaux, de l’air, du sol, la précarité énergétique, l’échec scolaire sont autant d’indicateurs sur lesquelles notre Région flirte avec les records nationaux. Pourtant, les sondages promettent notre Région à la droite ou à l’extrême-droite

Dans ce contexte dramatique, les élections régionales peuvent faire émerger une alternative politique, la nôtre, celle de l’Autre Gauche. Nous, militants anti-libéraux, progressistes, écologistes, combattants de toujours, avons la responsabilité de saisir cette occasion longtemps attendue de faire basculer la politique de notre  nouvelle grande région. Jusqu’ici nous résistions, il est temps de passer à l’offensive !

Nous nous adressons à toi, cher Fabien, car plusieurs obstacles restent à lever d’après de récentes déclarations de ta part.

Les parlementaires d’EELV votent majoritairement les textes gouvernementaux ? Mais ce n’est pas nouveau, nous le savions lorsque nous nous sommes tous rencontrés il y a des mois déjà, et qu’alors tu disais chercher un accord avec tous les partenaires. Du reste, durant les élections départementales de mars, le PCF et EELV se sont retrouvés dans des candidatures communes à Lille et dans toute l’Oise. Ce qui était acceptable en mars ne le serait-il plus en septembre ? À l’époque, Jean-Vincent Placé et François de Rugy étaient membres d’EELV, qu’ils ont quitté depuis. De notre point de vue, ce n’est pas au moment où les positions d’EELV sont de plus en plus compatibles avec celles du Front de gauche qu’il faut lui faire ce procès, au contraire. Jamais les circonstances n’ont été plus favorables à un rapprochement inédit de la gauche de résistance à l’austérité avec celle de la transition écologique.

Y a-t-il de si profondes différences entre le projet que pourraient défendre le PCF ou EELV à la tête de la région, qu’elles justifieraient de partir séparés ? Oui il y a de vraies différences de points de vue sur l’Europe, mais nous parlons ici de notre région Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Nous partageons une même vision sur les compétences régionales, sur la répartition des richesses, sur la préservation d’un écosystème compatible  avec la vie humaine, sur l’investissement éducatif, etc. et bien sûr contre les politiques austéritaires qui nous réduisent à l’impuissance. Des partis différents, mais animés  par un même objectif  ont réussi à s’allier en 1936 ou dans le CNR. Malheureusement, la question du projet collectif n’a été qu’esquissée sans que les communistes y contribuent. C’est pourtant par-là que l’union peut et doit se faire. Nous vous y invitons une nouvelle fois.

Nous ne sommes pas seuls, nous les engagés dans le combat politique, à nous soucier d’une liste d’alternative rouge-verte. Les syndicalistes, les associations qui résistent, les défenseurs de droits de l’homme, les féministes, les lanceurs d’alerte, les défenseurs de l’environnement, les artistes, tous regardent avec inquiétude ce que nous décidons. Nous ne pouvons pas manquer au combat face à l’extrême-droite. Qu’allons-nous leur dire, que vas-tu leur dire, lors de tes rencontres avec les vraies forces vives de la région ? Que nous n’avons pas su nous entendre sur la tête de liste régionale ? Mais que leur importe à eux qui attendent notre soutien et qui sont prêts à nous accorder leur confiance?

Nous sommes placés devant une situation historique, qui nous met en grande responsabilité de relever le défi.  Vaincre ensemble ou périr chacun de son côté, c’est l’alternative qui nous est offerte. Camarade, as-tu perdu l’envie de gagner ? Devant les attentes du peuple, notre devoir n’est-il pas de conquérir la primauté à gauche pour ensuite nous imposer ?

Le Parti communiste ne peut faillir à son devoir. Ses membres ont toujours été à l’avant-garde contre le conservatisme et la réaction. Seuls, ils ne peuvent espérer trouver le chemin de la victoire. S’ils sont unis aux autres forces de la gauche alternative et écologiste, tout devient possible. Oui, les communistes sont indispensables à ce rassemblement, avec leur ténacité et leur savoir-faire ! Une représentation de premier plan leur est garantie, comme d’autres régions ont su en trouver entre représentants du Front de gauche et d’EELV, pour faire vivre la diversité de nos listes.

C’est pourquoi nous vous appelons solennellement, cher Fabien, chers et chères camarades, à reprendre avec nous le chemin d’une dynamique capable de renverser la situation autour d’une convergence du Front de Gauche et d’Europe-Écologie-Les-Verts, et de toutes les forces progressistes qui voudraient en être. Ceux qui veulent se rassembler dans notre mouvance ont pris position pour l’autonomie vis-à-vis du PS, tous pour les mêmes raisons : ça suffit ! Ce cri est partagé par des millions de nos concitoyens qui n’attendent que notre unité pour prendre la voie d’une autre politique.

Les SAMBRE-ET-MEUSE sur le Tour de France

photo La Voix du Nord, C. Debachy
photo La Voix du Nord, C. Debachy

Ce mardi 7 juillet, à Malplaquet       ( Nord) les ouvriers de Sambre-et-Meuse en lutte depuis plusieurs mois pour défendre leurs emplois s’étaient donnés rendez-vous afin de faire entendre leur voix sur le Tour de France. Dans une ambiance militante et festive, ils ont pu expliquer aux spectateurs, aux organisateurs du Tour et aux médias le sens de leur combat. La lutte pour Sambre-et-Meuse concerne toute une région frappée de plein fouet par la désindustrialisation.

261 emplois sont menacés sans compter les sous-traitants
261 emplois sont menacés sans compter les sous-traitants

Au délà des 261 emplois menacés c’est la survie des sous-traitants qui est en jeu. Les dossiers déposés par d’éventuels repreneurs ont pour l’instant été rejetés. La vente aux enchères du site a été décidée. Cette solution n’est pas acceptable! L’entreprise Sambre-et-Meuse est l’un des fleurons de notre industrie, son savoir-faire est mondialement reconnu.  Aurélien Motte, délégué CGT et ses camarades ne lâcheront rien!

Le Parti de Gauche Nord réaffirme son soutien aux ouvriers et aux familles des Sambre-et-Meuse. Aurélien Motte avait d’ailleurs été reçu au congrès du PG à Villejuif le week end dernier afin de présenter le combat de ses camarades.

à Malplaquet (Nord), le Tour a été reçu par les Sambre-et-Meuse en lutte
à Malplaquet (Nord), le Tour a été reçu par les Sambre-et-Meuse en lutte

BUFFALO GRILL VILLENEUVE D’ASQ: LE PG SOUTIENT LES SALARIES EN LUTTE

Il y a quelques jours, une délégation du PG Villeneuve d’Ascq a rencontré les salariés du Buffalo Grille de la Cousinerie en lutte pour leurs conditions de travail.

Communiqué du PG

A BUFFALO GRILL VILLENEUVE D’ASCQ LES PERSONNELS VOIENT LEURS DROITS DE TRAVAILLEURS BAFOUES PAR UNE INSTITUTION QUI DEVRAIT AU CONTRAIRE LES PROTÉGER.
APRÈS AVOIR DÉNONCÉ A LA DIRECTION LES AGISSEMENTS ABUSIFS D’UN MAITRE DE SALLE QUI EST LEUR AUTORITÉ HIÉRARCHIQUE, ILS SE RETROUVENT DANS L’OBLIGATION DE CONTINUER A TRAVAILLER SOUS CETTE AUTORITÉ SANS AUCUNE MÉDIATION DE LA DIRECTION
L’INSPECTION DU TRAVAIL EN BONNE PROCÉDURIÈRE DEVIENDRAIT-ELLE UNE ORGANISATION INHUMAINE SERVANT FINALEMENT LES INTÉRÊTS D’UN GROUPE QUI N’EST PAS MÉCONTENT DE CETTE SITUATION: ELLE LUI PERMETTRA DE FERMER CET ÉTABLISSEMENT DEVANT LA CHUTE SIGNIFICATIVE DE FRÉQUENTATION ET DE RECETTES ;
LE PG APPELLE L’INSPECTION DU TRAVAIL POUR QU’ELLE SE PENCHE PLUS PRÉCISÉMENT SUR CE DOSSIER POUR PERMETTRE UNE PLUS JUSTE APPRÉCIATION DE LA SITUATION.

Rassemblement su siège social de Buffalo Grill à Afrainville, le 25 juin.