Archives du mot-clé soutien

Les locataires Partenord demandent de la transparence!

Communiqué de presse de soutien à l’Association départementale des locataires Partenord

 

Les locataires Partenord demandent de la transparence !

Claude Dhaudt est locataire du bailleur social Partenord à Hazebrouck. Il loue avec son épouse un logement de 57 m2. L’histoire pourrait s’arrêter si Partenord ne faisait apparaitre sur les factures une superficie de 107, 54 m2… Une différence de superficie qui a pour conséquence de faire exploser le montant des charges ! En 2015, la cour d’Appel de Douai a donné raison à Claude Dhaudt : « il résulte de ces éléments, qu’en l’absence de tout justificatif versé aux débats, la société ne rapporte pas la preuve des charges dont elle a réclamé le paiement aux époux Dhaudt au cours des années 2008 à 2012 ». Elle a condamné Partenord à lui verser la somme de 4683 euros. Mais de discussion en discussion, de voisins entre voisins, il est apparu que d’autres locataires avaient décelé les mêmes dysfonctionnements. L’avocat des époux Dhaudt est en train d’analyser près de 45 dossiers de locataires !

Pour rappel, le parc du bailleur social abrite près de 47 000 locataires. Claude Dhaudt et son avocat Maitre Mougel viennent de lancer une association départementale de défense des locataires afin d’organiser les locataires. Le Parti de Gauche appui le combat de Claude Dhaudt et de son association : il faut remettre le locataire au cœur de la gestion des logements sociaux.

Le Parti de Gauche Nord appelle le bailleur social à faire preuve de transparence afin d’éclaircir la situation.

Le Parti de Gauche Nord.

Akers ( 59): le massacre de l’industrie continue

Communiqué Parti de Gauche Nord- secteur entreprises et luttes sociales

 AKERS-BERLAIMONT (59) : LE MASSACRE DE L’INDUSTRIE CONTINUE

Le tribunal de Thionville a rejeté le 3 plans de reprise proposés pour l’entreprise Akers de Berlaimont (Nord). Au total 70 personnes à Berlaimont et 176 sur le site d’Akers à Thionville se retrouvent sur le carreau

Après la fermeture de Sambre-et-Meuse, les suppressions d’emplois à Vallourec-Aulnoye, le secteur des aciéries-tuberies continue à être démantelé dans l’indifférence quasi-complète de l’Etat. Le bassin de la Sambre glisse  vers le gouffre : la désindustrialisation s’accélère, l’enclavement lié aux transports publics défaillants s’accroit, le chômage se maintient à des sommets vertigineux : Il est à plus de 15% et on compte dans l’arrondissement plus de 17% de travailleurs précaires.

Aux problèmes de la Sambre, il faut apporter une réponse politique ambitieuse. Le Parti de Gauche appelle l’Etat à prendre ses responsabilités pour protéger les emplois, le savoir-faire et les brevets de ces entreprises qui bien souvent travaillent avec des secteurs d’activités de pointe.

Le Parti de Gauche Nord et son secteur entreprises et luttes sociales apportent leur total soutien à Jean-Pierre Decuyper (délégué CGT) et ses camarades. Ils occupent à présent leur usine et ont besoin d’aide pour poursuivre le combat jusqu’à la victoire. Venons nombreux les aider et les épauler.

Pour le Parti de Gauche Nord,

Julien Poix, responsable du secteur entreprises et lutte sociales

Communiqué de soutien au Dr Lamarre rédigé par le Comité PG Lille Métropole

Communiqué de soutien au Dr Lamarre

Comité PG Lille Métropole

Suite à l’article : http://www.lavoixdunord.fr/region/roubaix-le-docteur-des-roms-suspendu-pour-avoir-trop-soigne-ia24b0n1960900

bannieresitedeppglillemetropole1Le docteur Lamarre, médecin Roubaisien connu pour son action envers les plus pauvres vient d’être suspendu pour 4 mois dont 2 avec sursis à titre de sanction par la sécurité sociale, décision confirmée en appel par le conseil régional de l’ordre des médecins en raison d’une « trop grande activité ».

Cette sanction est symbolique à plusieurs titres :

Elle sanctionne un médecin qui est devenu un symbole de la solidarité envers les plus pauvres, dont les populations de culture roms.

L’ordre des médecins sanctionne un médecin pour excès d’activité préférant ainsi le respect de ses objectifs comptables et financiers au respect du serment d’Hippocrate.

Le parti de gauche assure de son soutien le docteur Lamarre dans son combat et son exemple de solidarité et d’humanité envers les plus démunis de roubaix.

Le triomphe de la barbarie libérale portée par les institutions de santé se révèle ainsi à chaque fois telle qu’elle est : dure pour les pauvres et ceux qui les aident

Le comité PG Lille Métropole

2013, une année intense pour Virage énergie Nord-Pas de Calais

Le Parti de Gauche Nord participe à la campagne de soutien de Virage énergie

Suite aux multiples réunions du groupe de travail citoyen sur la sobriété énergétique au cours de l’année 2013 et à grâce au travail accompli par Mathieu Le Dû, ingénieur de recherche, et par les bénévoles, l’association Virage énergie Nord-Pas de Calais a publié le 28 septembre 2013 les « scénarios de sobriété énergétique et transformations sociétales ». Ces scénarios ont été présentés lors d’une conférence publique le 28 novembre dernier à Lille. Le rapport complet et la synthèse sont disponibles ici.L’association y détaille l’ensemble des mesures et actions à mettre en œuvre pour atteindre une société de sobriété énergétique, et donc accroître la capacité d’adaptation de la région Nord-Pas de Calais à un renchérissement du prix des énergies. Il s’agit d’un ensemble de leviers tant individuels que collectifs qui participent à la réduction de notre dépendance matérielle et psychologique aux énergies fossiles et nucléaire et donc une transformation de notre société.

Durant cette année, pour diffuser et essaimer la notion de sobriété énergétique, l’association a activement participé au Débat National sur la Transition Énergétique et au plan Rifkin mené par la Région.

Suite des travaux

La publication des scénarios « sobriété énergétique et transformations sociétales » ne signifie nullement la fin du travail ! Il reste maintenant à croiser des scénarios d’efficacité énergétique, de production d’énergies renouvelables et de sobriété énergétique afin de produire un scénario global.

Pensez au don !

En soutenant l’association Virage Énergie Nord-Pas de Calais, vous nous donnez les moyens de continuer à travailler en toute indépendance, de poursuivre la diffusion de nos idées et nos propositions, de convaincre toujours plus de citoyens et pour rendre la transition énergétique toujours plus désirable.

Si vous le souhaitez, il est encore temps de faire un don à l’association Virage énergie Nord-Pas de Calais au titre de l’année 2013. L’association est habilitée à recevoir des dons et à délivrer des reçus fiscaux. Ainsi, le montant de votre don est libre et déductible à 66% de l’impôt sur le revenu, pour les personnes imposables. Si vous êtes imposable, pour un soutien de 50 euros versés à l’association, vous ne paierez en réalité que 17€. Vous pouvez bien entendu être adhérent et donateur !

Nous vous souhaitons de belles fêtes de fin d’année, et nous vous remercions chaleureusement pour votre soutien !


«On a sauvé Liberté Hebdo mais pas sa rédaction»

Le Parti de Gauche du Nord soutient Liberté Hebdo !

 René Fleurie, responsable de la diffusion de l’hebdomadaire d’inspiration communiste, a répondu aux questions de la Voix du Nord.

Vous avez lancé une souscription et une campagne d’abonnement pour tenter de « sauver » Liberté Hebdo. Où en est-on ?

« La souscription a permis de récolter 60000 € mais ça ne peut être qu’une solution transitoire, d’autant qu’on déplore un passif de 300 000 €. On a lancé une campagne pour gagner 2 000 abonnés d’ici fin novembre. On en a signé 300, grâce à la mobilisation des sections communistes de toute la région. On sent un élan, les gens veulent que ce journal continue à vivre. C’est important si on veut que cette voix particulière continue de s’exprimer. C’est la voix du peuple. C’est le pluralisme. »

Le journal est-il sauvé ?

« Le titre oui, mais malheureusement pas la rédaction sous sa forme actuelle. Mardi dernier, la direction a annoncé un plan de restructuration qui prévoit la suppression de la moitié des postes (10 actuellement, NDLR). À l’avenir, on continuera le journal avec une toute petite équipe. Ça voudra dire moins de pages, et peut-être davantage de contributions de militants bénévoles. C’est dur, d’autant qu’on travaille dans une rédaction très solidaire. Ça permet au moins de sauver le titre, et d’envisager de redémarrer dans des conditions saines. Mais toute l’équipe n’est pas d’accord pour continuer dans ces conditions. »

Combien Liberté Hebdo a d’abonnés ?

« On a environ 6 000 abonnés, et une diffusion au numéro assez marginale, quelques centaines de journaux chaque semaine. Notre problème, c’est que notre lectorat ne se renouvelle pas tellement. On a du mal à attirer les jeunes. »

Est-ce cela qui a causé les difficultés actuelles ?

« Il y a beaucoup de facteurs, la chute des annonces légales, -70 % cette année, de la pub, -50 %, la hausse du coût du papier et de l’envoi postal… Ce sont des difficultés qui n’épargnent aucun journal. »